Vérités sur les maladies émergentes : si c’était les métaux lourds ?

Vérités sur les maladies émergentes, de Françoise Cambayrac (20 € chez JML éditions) est un livre à lire ! cette enquête approfondie explique les détails du prochain scandale sanitaire : l’intoxication aux métaux lourds et en particulier au mercure. Les conséquences de ces intoxications dépassent largement ce qui est actuellement admis par les autorités médicales : la fibromyalgie, la fatigue chronique, la spasmophilie, les maladies auto-immunes, les allergies et intolérences almentaires (et dieu sait si elles sont fréquentes ! cela fera l’objet de mon prochain article), mais aussi les maladies neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, la sclérose en plaques, l’autisme, l’hyperactivité etc … seraient souvent liées en co-facteur principal, à une intoxication aux métaux lourds, issue le plus souvent des amalgames dentaires au mercure (ainsi que des vaccinations à répétitions) ! Quand on sait que le mercure rentre encore actuellement dans la composition des amalgames que nos dentistes posent dans nos bouches, la réalité dépasse la fiction…

On apprend notamment que :

1) L’intoxication aux métaux lourds est très difficile à mettre en évidence car étant lourds par définition, ces métaux vont se loger au coeur de nos tissus (en particulier le cerveau et autres tissus graisseux, puis les reins) et seule une biopsie pourrait révéler de façon irréfutable le taux d’intoxication ! Il existe cependant plusieurs techniques dépistage, la plus fiable étant actuellement le test mis au point par l’IBCMT (international board of chelation metal toxic), cf http://www.ibcmt.com . A noter que le test salivaire est intéressant, pratiqué par certains laboratoires, et facile à faire. Les laboratoires de référence sont en Allemagne, toujours d’après F. Cambayrac : – Micro-trace (00 49 91 51 43 32 – Laboratoire de Brême : 00 49 421 207 21 11) A noter que le test Melisa évalue uniquement l’allergie aux métaux lourds, et ne donne aucune indication quant au degré d’intoxication

2) Il existe des techniques de chélation des métaux lourds, et celle pratiquée pour les graves intoxications, avec le DMPS, qui s’administre par intraveineuse, doit être réalisé par un médecin dûment formé. La dépose des amalgames dentaires, opération à haut risque et devant être pratiquée aussi par un dentiste dûment formé, est conseillé à cette occasion. Le DMPS étant un produit très puissant, il convient de la réserver pour les graves intoxications.

Voir mon article http://www.clesdesante.com/article-25396178.html   pour chercher à savoir si on peut éviter le DMPS.

3) Les métaux lourds induisent un déficit de réactions enzimatiques dans nos cellules, et sont donc impliqués dans de nombreux et divers troubles de santé physique et mentale ; par exemple l’intolérance au gluten et au lactose bovin : au contact du mercure ces substances vont générer des molécules particulièrement toxiques (cf n°4). Le régime hypotoxique (SGSC : sans gluten sans caséine) du professeur Jean Seignalet apportera un grand soulagement dans tous les cas (mais pas la guérison… ). De même des compléments alimentaires et des enzymes apporteront des soulagement en aidant le corps dans sa déficience enzimatique, mais n’apporteront pas une vraie guérison.  

4) Comment agit l’exclusion du gluten et des produits laitiers ? La déficience enzymatique conséquente à l’intoxication au mercure a de lourdes conséquences car les protéines du blé et du lait ne se dégradent pas bien. Elles vont franchirent la paroi de l’intestin, et être transportées au cerveau via la circulation sanguine, où elles se fixent sur les neuro-récepteurs, provoquant au long terme des troubles psychiques, cognitifs, neurologiques (travaux du norvégien Reichelt). Le gluten produit des peptides, qui vont avoir un effet opioïde sur les récepteurs cérébraux ; de plus la mauvaise dégradation des glidines dérivées du gluten engendre des gliadomorphines, très toxiques pour les neurotransmetteurs, liées au déclenchement de pathologies d’hypo-activité (léthargie, asthénie…) ou d’hyper-activité (agitation, difficulté de concentration…). Les protéines du lait (caséines) est responsable quand à elle, de la fabication de casomorphines (troubles du comportement et mucosités). Il faut savoir que ces substances morphino-mimétiques entraine une conduite addictive, comme n’importe quelle drogue.  

5) L’argumentaire est effectivement très logique, les métaux lourds font partie de toutes ces substances polluantes (on parle de « xénobiotiques »), les pesticides, les additifs alimentaires, qui ont envahie notre environnement et qui sont sont à l’origine de tant de dysfonctionnements pathologiques émergents. Comment expliquer autrement l’apparition de toutes ses maladies inconnues auparavant ? Ceux qui ont un parent Alzheimer , découvriront que des moyens existent pour stopper l’évolution de la maladie, (voire la faire régresser, si elle est prise à temps). Ils apprendont qu’il existe des moyens de prévention pour qu’ils n’en soient pas victimes à leur tour. Les parents d’enfants hyper-actifs, ou d’autistes découvriront que ces pathologies peuvent être améliorés durablement sans enchaîner leurs enfants à un médicament ou un régime à vie… Les parents d’adolescents fatigués qui ne peuvent se concentrer, ni réussir leurs études, comprendront que ces jeunes ne sont pas paresseux, mous, et sans volonté par hasard. La lecture du livre leur ouvrira les yeux sur la problématique qui pèse sur leurs enfants

Les amalgames dentaires seuls coupables ? Ce ne sont pas les seuls, mais ils seraient impliqués à pourcentage très élevé ! Avec un peu de volonté il est possible d’éviter ces pathologies en renonçant à ces pratiques dentaires d’un autre âge. Il suffirait d’adopter et de généraliser quelques mesures de prévention simples, peu coûteuses et peu contraignantes pour voir disparaître la plupart de ces maladies qui plombent le budget de notre sécurité sociale. Les vaccins sont également montrés de plus en plus du doigt (cf les ouvrages de Sylvie Simon). La Norvège l’a fait pourquoi pas nous ? En janvier 2008 elle éradique systématiquement toute utilisation du mercure sous quelque forme que ce soit et par voie de conséquence, la pose des plombages, dangereux pour la santé. Des centaines d’études internationales montrent que ces matériaux dentaires renferment des métaux lourds, dont le mercure : un puissant neurotoxique dont la dangerosité est connue depuis l’antiquité. Celui-ci se disperse dans l’organisme au fil des ans ( 10 ou 20 ans en moyenne) et finit par empoisonner les porteurs d’amalgames qui ne se doutent de rien, et développent des pathologies qui embarrassent les médecins car les malades ne répondent pas aux médicaments classiques : fibromyalgie, fatigue chronique, spasmophilie, ou des maladies pour lesquelles il n’y aurait nous dit-on, pas de cause connue : Autisme, Maladie d’Alzheimer, Sclérose en plaques, allergies, maladies auto-immunes. Nos médecins n’ont pas été formés en effet, à diagnostiquer les intoxications chroniques aux métaux lourds, ils ne savent donc ni les reconnaître ni les soigner, on ne leur donne ni outils diagnostics, ni antidotes contre ces poisons.

Dans ce livre, Françoise Cambayrac vous expose l’état de la recherche internationale. 41vLaLGpMbL._SX359_BO1,204,203,200_ De quoi souffre l’intoxiqué chronique au mercure ? A première vue, les symptômes paraissent être un véritable fourre-tout. En réalité, il n’en n’est rien, ces troubles se retrouvent chez la plupart des intoxiqués chroniques aux métaux lourds. Ils exaspèrent le médecin car les investigations habituelles ne montrent rien d’anormal et la médecine officielle ne peut les expliquer. Les malades se voient contraints à une errance médicale rendue plus éprouvante par l’incompréhension de l’entourage ( » mais enfin le docteur t’a dit que tu n’avais rien !! »).

Non reconnue, la maladie ne rencontre que suspicion de la part du corps médical et les intoxiqués chroniques finissent par sombrer dans la dépression et l’isolement : – Fatigue anormale et inexpliquée – Douleurs dans les cervicales, le haut du dos, les épaules – Douleurs musculaires et articulaires – Fréquentes affections ORL – Mycoses récidivantes – Insomnies – Migraines – Vertiges – Brûlures des yeux et dans la bouche – Aphtes à répétition – Contraction des muscles et mouvements involontaires – Fourmillements dans les membres – Troubles cognitifs ( mémoire concentration) – Troubles nerveux et psychiques (angoisse, panique, phobies, Irritabilité et humeur incontrôlable) – Troubles digestifs – Perte de cheveux – Problèmes de vue et d’audition (Acouphènes) – Repli – Asthénie ( manque d’énergie et de vitalité) – Electro-sensibilité.

 Guérie d’une intoxication au mercure , l’auteure recense les preuves scientifiques, de ce qu’il faut bien appeler un empoisonnement collectif, et elle démontre qu’il est étroitement lié au développement exponentiel de « maladies émergentes ». Cette  » thèse médicale » est écrite pour pouvoir être lue par des malades, sous une forme accessible à tous, à partir de témoignages vécus dans lesquels beaucoup vont pouvoir se reconnaître. Elle décrit avec précision et sans jamais lasser le lecteur, comment les plombages au mercure exercent leur ravage. Vaste enquête sur les contradictions du monde dentaire et les scandales qui en découlent, qui permet de prendre conscience de l’ampleur de la désinformation qui règne en France et de l’énormité de ce problème de santé publique. Le résultat de cette enquête aboutit certes à une somme d’informations accablantes, mais pas seulement : elle donne les solutions rassurantes et répond en 400 pages, à toutes les questions que l’on peut se poser.

http://www.amazon.fr/V%C3%A9rit%C3%A9s-Maladies-%C3%A9mergentes-Fran%C3%A7oise-Cambayrac/dp/2955308617/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1445550767&sr=1-2&keywords=fran%C3%A7oise+cambayrac

 

Un second livre, plus orienté « solutions » a suivi, est le complément indispensable du 1er tôme : Cambayrac Maladies 7e edition Maladies émergentes : comment s’en sortir ? (20 € chez JML éditions)

http://www.amazon.fr/Maladies-%C3%A9mergentes-comment-sen-sortir/dp/2955308609/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1456084433&sr=1-1&keywords=cambayrac

 

Remarques : attention aux exemplaires vendus des fortunes sur certains sites de livres d’occasion !

 

 

Pour en savoir plus : http://francoise-cambayrac.org/

et les sites conseillées par F. Cambayrac, qui récolte aussi vos témoignages : http://www.holodent.com/   http://www.odenth.com/   et les associations liées   http://soignez-vous.com/2007/05/23/les-traitements-dentaires-ont-une-incidence-directe-sur-nos-hormones/

 

Quelques videos :   

Université de Calgary (Canada) ; sous titré en français :

Court reportage télvisé :

 

8 thoughts on “Vérités sur les maladies émergentes : si c’était les métaux lourds ?

  1. Guidez Chantal

    Bonjour
    Excellent ce site, concernée par ce scandale sanitaire j’utilise ma page sur les réseaux sociaux pour faire partager cette catastrophe, cela ne peut plus continuerdans un pays comme la France qui soit disant meilleur
    système de santé au monde !!!!!!!

    Reply
    1. Christophe Etienne

      oui tout à fait d’accord… le meilleur système de santé ? encore un fantasme cocorico… quand on voit à quel point tout est noyauté par l’esprit corporatiste ça fait peur..

      Reply
  2. brigitte Dufils

    J’ai 70 ans je suis intoxiquée depuis ma naissance puis par les amalgames aux mercure et j’ai intoxiquée mes deux enfants.Toute une vie de fatigue et différents maux.Les politiciens sont trop mous et le médecins et dentistes sont mal formés.Je suis suisse .

    Reply
    1. Christophe Etienne

      Oui c’est un gros problème de santé publique, mais il existe des solutions aujourd’hui (et PAS que la chlorelle loin de là, n’en déplaise à Francine Lehner, la spécialiste auto-déclaré des métaux lourds en Suisse…)

      Reply
      1. termeau yvette

        bonjour Mr Etienne
        quand vous dites qu’il existe des solutions et pas que la chlorelle n’en déplaise à Lehner, à quoi pensez – vous ? Aux IV de dmps ou autre chose de moins chimique ?
        Merci pour votre réponse

        Reply
        1. Christophe Etienne

          Oui la chlorella seule c’est insuffisant, ou plus exactement, c’est prématuré. Il faut d’abord préparer le corps pour la chélation à la chlorelle ou autre algue chélatrice ou complexe chélateur. Stéphane Tétard a particulièrement étudié la question et du coup a élaboré un protocole solide qui tient la route.

          Reply
  3. cambayrac

    Bonjour
    Je suis Françoise Cambayrac, auteur des livres « Vérités sur les maladies émergentes » et « Maladies émergentes: comment s’en sortir? Je vous remercie de modifier la présentation de mes livres sur votre site car j’ai changé d’éditeur en 2015.
    Les nouvelles éditions 2015 et 2016 de mes livres, remises à jour, améliorées et augmentées de nombreux éléments, et de nouveaux témoignages de guérison, avec encore plus de détails et de conseils pratiques, et une fiche de compléments alimentaires encore plus précise, et commentée, pour mieux s’en sortir, sont maintenant disponibles à 20 € chez JML éditions.
    Merci d’avoir la gentillesse d’effectuer la mise à jour en donnant les liens vers amazon :
    http://www.amazon.fr/Maladies-%C3%A9mergentes-comment-sen-sortir/dp/2955308609/ref=sr_1_3?s=books&ie=UTF8&qid=1432308503&sr=1-3&keywords=maladies+emergentes+comment+s%27en+sortir
    et
    http://www.amazon.fr/V%C3%A9rit%C3%A9s-Maladies-%C3%A9mergentes-Fran%C3%A7oise-Cambayrac/dp/2955308617/ref=pd_sim_14_1?ie=UTF8&refRID=1EGC4VWXA5RKNBADQH42

    ou vers mon site http://francoise-cambayrac.org et/ou mon e-mail :
    f.cambayrac@orange.fr où l’on peut le plus facilement commander mes livres.

    Merci d’effectuer cette mise à jour, ce serait très gentil à vous car les anciennes éditions sont actuellement vendues d’occasion à des prix exorbitants sur Price minister
    C’est donc important de faire savoir que le prix normal de mes livres réactualisés est 20 €
    Merci de votre aide
    Françoise Cambayrac
    http://francoise-cambayrac.org
    f.cambayrac@orange.fr

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *