Algue Klamath (Aphanizomenon) et cellules souches

C’est un sujet passionnant, apte à redonner de l’espoir à certains patients atteints de graves lésions. Mais attention ce n’est jamais garantie puisque ce sont les cellules souches qui agissent (et non les principes actifs du complément alimentaire) selon la propre logique d’auto-guérison de notre corps… cependant les belles surprises se comptent maintenant par milliers !

Après une enquête de plusieurs mois et auprès des principaux protagonistes de ces domaines, voici un résumé de ce que j’ai pû appréhender sur les quelques sociétés qui distribuent des produits sensés augmenter naturellement la production de cellules souches de l’organisme. A conseiller dès qu’il y a des organes, des tissus (même du système nerveux) à régénérer.

Précision pour les lecteurs « scientifiques » : c’est la production de cellules souches adultes qui est stimulée.

Ainsi, si une personne a tout essayé et qu’il y a un bénéfice quelconque à régénérer des tissus, elle n’a rien à perdre à essayer ! Le seul risque est financier.. relativement modeste malgré tout (surtout quand on voit les sommes dépensées par certains dans des compléments qui ont fait guère leur preuve..).

 

1) SynerJ-health : après avoir été la pionnière de l’algue Klamath (AFA) en Europe, elle a misée depuis longtemps son développement sur la notion de cellules souches : avec SynerStem, qui est composé d’extrait de thé vert et de myrtille + carnosine + vitamine D3 + noyau de l’AFA. Une augmentation de 80% de production de cellules souches est revendiquée.

Ils ont ainsi acquis, pour la formulation de leur produit, la licence de l’équipe de l’Université de Floride du sud (vendu par Nutra stem, présenté ci-dessous), à laquelle a donc été rajouté le noyau de l’AFA. 

Il faut dire que favoriser naturellement la production de cellules souches pourrait nous faire penser à « l’élixir de jeunesse éternelle », mais elle n’est pas la seule dans la course..

 

 Ouvrage recommandé : Les cellules souches, porteuses d’immortalité, éd. Odile Jacob.

 cellules souches

2) Stemtech : Christian Drapeau, neurophysiologue à Montréal, est un des pionnier de l’AFA et des travaux sur les cellules souches, auteur de Le pouvoir insoupçonné des cellules souches (Ed. de l’Homme). Il a notamment travaillé pour la société Desert Lake Technologies, une des premières société d’exploitation de l’AFA, sur les bord du lac, puis il a créé sa propre société : Stemtech, qui commercialise le Stemenhance, une combinaison de 2 substances concentrées d’AFA. Une augmentation de 35% de la production des cellules souches est revendiquée. Plus pour les nouveaux produits.

 

Au salon « Médecines douce » de début février 2012, à Paris Porte de Versailles, j’ai pu m’entretenir avec lui, puis au festival internationnal de l’alimentation vivante à Paris, organisé par Algotonic (hiver 2012). Il est certain qu’il est un homme brillant et imbattable sur le sujet.. il enchaîne conférences sur conférences dans les milieux scientifiques. je vous conseille d’écouter ses conférences, enregistrés au salon.. (sur youtube c’est trop succinct).. Mais attention, le charisme, il faut parfois s’en méfier… ! 

 

En effet on ne peut nier son profil foncièrement « business » (il m’a dailleurs à peine répondu lorsque je lui posé quelques questions, peut être ne savait-il pas que j’écris sur un blog qui commence à être pas mal lu… !)

 

Cela se retrouve chez ses distributeurs et les sites de vente. Surtout les distributeurs, qui sont souvent assez virulents et semblent avoir les dents longues…

 

3) NutraStem commercialise le NT-020, issu de la découverte d’une équipe de l’Université de Floride du sud, à Tampa (school of aging studies exactement), spécialisée dans la recheche sur les cellules souches. Un certain nombre d’études ont été publiées, la plupart dans Rejuvenation Research (notamment : optimisation des performances de la mémoire spatiale et augmentation de la prolifération des cellules souches en 2008 et Effets neuroprotecteurs en 2010).

Là, pas d’AFA : NutraStem est uniquement composé d’extrait de myrtille + thé vert + carnosine + vitamine D3+ OPC (depuis peu des OPC, à visée circulatoire, ont été rajoutés, ce qui est très pertinent d’après moi, car ça va contribuer à mieux amener les principes actifs aux cellules.

 

En fait ce sont eux qui ont découvert cette combinaison, qui serait en mesure de faire produire 70% de cellules souches en plus par notre organisme (démontré par une études publiée).

 

Cédryc Jouniaux, le responsable France de NutraStem, qui est un bon pédagogue, explique qu’il préconise souvent une cure d’AFA en plus, en début de traitement, en guise de cure détox à large spectre. La prise de NutraStem est là ensuite pour aider le corps à vieillir moins vite, puisque c’est globalement ce qui se passe à partir de 45 ans, notre corps produit moins de cellules souches et nos cellules se renouvellent plus lentement.

4) Goldenstempower : enfin j’ai rencontré en novembre 2011 au salon Natexpo un chercheur bulgare, M. Plamen Barakov, qui a lui aussi travaillé quelques temps avec Christian Drapeau, et qui a fini par créer sa propre société… il utilise un extrait des 3 microalgues les plus connues : klamath, chlorella et spiruline, ainsi qu’un antioxydant : l’asthaxantine (cf mon article sur cette substance marine).

Pour conclure ce rapide tour d’horizon, les cellules souches, ce sont des enjeux colossaux : favoriser naturellement la production de cellules souches pourrait apparaître comme « l’élixir de jeunesse éternelle » : régénérer à l’infini les cellules de notre organisme !

 

Mais notre organisme a surtout besoin de se reconnecter à sa capacité d’auto-guérison… et ça ne peut être que sur la base de prendre soin de son hygiène de vie.pluripotence.gif

Le moins qu’on puisse dire c’est que ces différentes sociétés ne s’aiment pas trop les unes les autres, et on vous expliquera toujours avec beaucoup de persuasion de leur produit est le meilleur..

C’est l’origine de mon enquête, qui n’est d’ailleurs pas terminée. Je suis quelqu’un à l’objectivité à toute épreuve, c’est l’essentiel.. 🙂

 

Vous pouvez aussi faire votre propre enquête, et, si vous avez les moyens, tester les produits. En tout cas, ces produits sont avant tout utiles pour les pathologies lourdes, quand il faut donner un gros coup de pouce, reconstituer des tissus, renouveler des organes…

Les cellules souches sont produites naturellement par notre organisme, surtout quand on a un mode de vie sain : alimentation saine, quelques compléments (magnésium assimilable, vitamine D3, antioxydants), sommeil suffisant, et le plus important : un peu de sport (non violent).

Marie-France Guillain nous rappelle d’autre part que le bain dérivatif (sa méthode de rafraichissement du périnée + friction ou marche 1/2 h par jour) contribue aussi à l’augmentation des cellules souches (à confirmer par des études…).

Pendant ce temps là les millieux scientifiques pratiquent des injections de cellules souches dans les cas de lésions tissulaires, avec des résultats très intéressants.. mais malheureusement limités.  

cellule-souche.jpg

Comment pratiquent-ils ?

Les cellules souches sont ponctionnées de la moelle osseuse, triées en fonction de leur spécificité (il y a plusieurs sous familles) puis mises en culture afin de les faire proliférer, enfin elles sont injectées localement pour une action spécifique. Mais leur efficacité est de courte durée. 

Avec les compléments alimentaires capables d’augmenter la production de cellules souches, c’est indifférencié, le corps les utilise là où il y en a le plus besoin. On est quand même là au coeur d’une des thérapies anti-âge d’avenir.

Oui, je sais, il y en a tant ! les uns parlent d’eau ionisée, d’autres de cures naturopathiques et d’équilibre acido-basique, d’autres d’ondes électromagnétisme pulsées (PEMF en anglais), d’autres de nettoyage de la micro-circulation (cf mon article sur le Capilar), d’autres de se régénérer par les thérapies vibratoires (appareils quantiques), d’autres de nettoyer la flore intestinale et d’arrêter de fermenter lorsqu’on s’alimente (cf les travaux du Dr Bruno Donatini). L’avenir sera très certainement un peu avec un peu tout ça, en fonction des expérimentations de chacun.

Remarques sur le marketing de réseau (ou MLM : multi level marketing) : pendant longtemps ce système de distribution me gènait…  j’avais remarqué que les personnes qui distribuent par réseau ont tendance à exagérer bienfaits de leur produit : c’est donc un de mes critère de sélection, bien écouter le discours et voir si ça colle à la réalité…

Mais ce qui me gène le plus finalement c’est la pression pour devenir soi-même distributeur, ça rend ce type de distribution quelque peu « sectaire ». 

J’ai remarqué que de nombreux distributeurs MLM utilisent les techniques de ventes proposés dans ces réseaux comme moyen de développement personnel (et aussi pour « guérir » de longues années de mal être vis à vis de l’argent, issue de la culture catholique et particularité française quelque peu « socialisante » si je puis dire). Au bout d’un moment beaucoup font autre chose ou bien créent leur propre concept.

Suite de mes réflexions ici : Le marketing de réseau et Synerstem, Lifewave et Bemer  

4 thoughts on “Algue Klamath (Aphanizomenon) et cellules souches

  1. TARDIVEL Rémi

    Ma demande concerne seulement d’en savoir plus sur la société de MLM apres avoir assisté a une conférence avec Christian DRAPEAU. Par avance Merci. Rémi

    Reply
  2. Mud

    Bonjour,
    Je trouve ces commentaires très intéressants.
    Vous dites à propos de l’algue klamath « En fait ce sont eux qui ont découvert cette combinaison, qui serait en mesure de faire produire 70% de cellules souches en plus par notre organisme (démontré par une études publiée).
    Où peut-on trouver ces études ? Sont-elles fiables selon vous ?
    Merci

    Reply
    1. Christophe Etienne

      la combinaison dont je parle est celle (appelée NT-020) mise au point par l’Université de Tampa en Floride : les études sont consultables sur le site de SynerJ-Health ou bien de Nutrastem (http://www.nutrastem.fr/scientifiques ) en ce qui concerne la fiabilité elle est bonne sans être cependant de tout premier ordre puisque publiées dans Rejuvenation Research qui est une revue scientifique dirigée par Aubrey De Grey qui est un des gourous de la recherche anti-âge, considéré comme ayant parfois des parti-pris… (notamment il prend comme postulat que les limites de l’âge peuvent de toute manière être retardées…) Rappel : synerstem = NT-020 + extrait de Klamath

      Reply
  3. Jan

    Pour être objectif:
    1) Jacques Prunier parle de 80% de CSMo en plus …. de « cellules souches RELACHÉES, soit environ 3 millions ….. le Synerstem va donc permettre de porter à environ 5,4 millions …..) augmentation de 2,4 millions (80%)

    2) Christian Drapeau parle d’une augmentation de 25% a 28% pour le Stemenhance, ou de 30 à 35% pour le SE2 du nombre de CSMo en CIRCULATION (environ 10 à 12 millions) soit une augmentation comprise entre 2,5 et 3 millions de CSMO en plus!!
    D(ou l’équation, 80% = 2,4 millions et 25% = 2,5 millions

    Si vous souhaitez avoir plus de détail; allez sur le site de J Prunier, ou sur http://lesalgues.stemtechbiz.fr .
    Cdlt

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *