Eau biocolloïdale ou Mineral gold ? les oligoéléments en question

Il y a un produit pour lequel on voit régulièremnent de la pub dans les magazines de thérapies naturelles (telles que « Soleil levant ») et qui nous apporterait un nombre impressionnant d’oligo-éléments (environ 72 à 75 !) directement puisés dans les profondeurs du sol : c’est le Mineral gold. Qu’est ce qu’exactement que ce produit ? Est ce la même chose que l’eau biocolloïdale, ou eau dynamique, dont parle si souvent le Dr Jean-Pierre Willem ? (célèbre pour avoir longtemps été l’éditorialiste de la revue Pratiques de Santé, auteur de livres à succès comme Le secret des peuples sans cancer par exemple, et surtout créateur de l’organisation Les Médecins aux pieds nus).  

La réponse est : pas vraiment !  Pour info le produit distribué en France sous la marque « Mineral gold » par un certain nombre de revendeurs est importé de la société TJ Clark & Company (j’en ai la preuve écrite) qui vend ce produit, très peu concentré, à un prix dérisoir… (cf la bouteille de 474 ml sur http://www.tjclarkminerals.com/ ) alors que Mineral gold revend ses bouteilles (reconditionnées) à un prix très soutenu… Testez vous-même la différence entre Mineral gold et « Lifesprings colloidal mineral 75 », il vous suffit de laisser sécher un peu de produit dans une assiette : le résidu sec est beaucoup plus abondant pour Lifesprings.  

 

Mais qu’est ce donc que cette eau si précieuse ? Enquête.   L’eau biocolloïdale a été développée dans le début des années 1925, après que Thomas Jefferson Clark, un propriétaire de ranch du centre de l’Utah (USA) soit tombé gravement malade. Les médecins sont alors incapables de diagnostiquer sa maladie et son état s’aggrave progressivement. Pour sauver sa vie, il écoute une amérindienne locale, de la tribu Paiute, qui le conduit jusqu’à un bassin sacré connu par les siens, situé sur ses propres terres, au pied de magnifiques falaises de grès. Il consomme cette eau durant plusieurs semaines et observe que son état s’améliore de façon notable, et ses douleurs se calment progressivement. Surpris par les bénéfices observés, TJ Clark veut connaître le secret de cette eau si précieuse, et décide de remonter jusqu’à la source, à travers les crevasses de la falaise.Feuille-de-vigne-fossilisee.jpg

C’est ainsi qu’il s’aperçoit que l’eau jaillit d’une sorte de tourbe minérale. Il a alors l’idée de faire analyser cette terre par des géologues puis des biologistes. Les scientifiques découvrent que ces terrains contiennent des « poches » de plantes semi-fossilisées datant de plus de 100 millions d’années.
 
On sait depuis comment se sont formées ces poches : suite à une éruption volcanique, une partie d’une forêt tropicale a été recouverte, et parce que la lave s’est refroidie très rapidement, les arbres et les plantes de la forêt furent pétrifiés tels quels. Au fil du temps,ces sédiments se sont retrouvés prisonniers entre deux épaisses couches de grès, et ont pu ainsi être conservés intacts. C’est donc bien un phénomène géologique unique au monde qui a ainsi été découvert.
 
TJ au regard des bienfaits observés, qu’il attribue à sa richesse en composés minéraux, il décide de mettre au point une technique qui permettrait de reproduire la même eau que celle du bassin sacré. C’est ainsi qu’il fait décanter des extractions de sédiments dans de l’eau très pure. Il distribue d’abord cette solution minérale à ses amis et voisins. Leurs retours et commentaires l’encouragent alors à continuer. Le bouche à oreille fonctionne rapidement et la découverte d’une « eau de guérison par T.J. Clark se diffuse à travers le pays. TJ-Clark.gif
TJ a passé le reste de sa vie à travailler avec des chercheurs et à comprendre les raisons de ce formidable succès. Les biologistes qui ont analysé les sédiments se sont aperçus qu’ils possédaient environ 75 oligo-éléments et minéraux colloïdaux (en suspension ionique), dont certains unique à l’état naturel.
 
Aujourd’hui la technologie permet de reproduire la même eau que celle du bassin sacré : les plantes semi-fossilisées sont extraites des profondeurs du sol puis mises à décanter dans de l’eau pure. Les recherches actuelles portent notamment sur les propriétés électriques de ces composés minéraux et la synergie qui se créé entre eux.
 
La descendence de T.J. Clark ayant eu du mal à rester unie, il existe aujourd’hui plusieurs producteurs d’eau biocolloïdale se réclamant de l’héritage de l’aïeul. Difficile de faire la part des choses.
C’est pourquoi Marie France Muller, a mené son enquête. Cette naturopathe et journaliste française (docteur en psychologie et en naturopathie) a effectué des recherches approfondies en oligothérapie : cf son livre:
 Quelle santé de fer ! santé, jeunesse et vitalité grâce aux minéraux et oligoéléments colloïdaux (Ed. Jouvence).quelle santé de fer
Elle insiste dans son livre sur 4 produits remarquables : plasma de Quinton, sel de l’Himalaya,  sel et boue de la mer morte, et eau biocolloïdale de l’Utah.
 
Elle plébiscite particulièrement l’eau biocolloïdale, au vu des nombreux témoignages des personnes qui font une cure, que ce soit en cure d’entretien ou en cure thérapeutique.
Concernant les différentes qualités d’eau biocolloïdale, elle a mené son enquête donc, aussi bien via des analyses des différentes eaux, que sur place, dans l’Utah, afin de déterminer le vrai du faux. C’est ainsi qu’elle s’est aperçu que la société « Trace Minerals » détient les principales mines de sédiments et offre une eau de grande qualité.
 
Minéraux et enzymes
 
D’après le Dr. Robert La Foye, du Centre de Recherche Américain sur le métabolisme, le système immunitaire ne peut fonctionner de façon optimale que si l’organisme reçoit la totalité des minéraux et oligo-éléments dont il a besoin. Il précise que « sans ces éléments, le processus de reproduction et de revitalisation cellulaire est impossible ».
 
En effet les enzymes ne peuvent agir sans minéraux et oligoéléments, appelés « catalyseurs », d’autant que le fonctionnement de ces enzymes est entravé par la multiplicité des substances chimiques et des polluants qui nous entourent et ceux que nous absorbons. Cet état de fait serait une des cause des problèmes émergents d’intolérances et d’allergies alimentaires, d’acidose et de porosité intestinale.enzyme-2.jpg
 
En fournissant aux cellules quelques 75 minéraux traces, la « Ionic Plant Minerals » optimise le fonctionnement et la régénération cellulaire : en effet les oligoéléments jouent un rôle indispensables dans le fonctionnement cellulaire en tant que catalyseurs dans la réaction enzymatique, essentiel à tout métabolisme.
 
C’est la raison principale du succès remarquable d’autres suppléments de minéraux :
 
– succès incontesté du plasma, ou sérum de Quinton« , filtrat purifié d’eau de mer, dont a souvent parlé Michel Dogna dans ses articles, et qui se présente sous 2 formes : le plasma isotonique, peu concentré (même concentration en minéraux que le sang), et celui hypertonique, très concentré (et aussi plus salé), conseillé pour les jeunes gens et les athlètes, ou en cas de grosse fatigue (nécessitant de remonter l’énergie du rein selon la conception de la médecine traditionnelle chinoise.
 
Catalyons : des oligoéléments obtenus par ionisation naturelle, bien connus des naturopathes… Ils sont formés d’ions libres en solution dans l’eau purifiée dont la concentration est liée à la solubilité de l’élément. Les Catalyons sont obtenus par la dissolution électro-catalytique des métaux dans l’eau purifiée (par simple contact avec le metal en question, comme ça a été pratiqué depuis l’antiquité..), aboutissant à la formation d’ions libres de ces métaux, et c’est pour ça qui sont très assimilables. Il y a un choix énorme, de la forme unitaire aux complexes pour une action plus ciblée. 
 
– les bionisols (récemment rebaptisés oligomax) du Laboratoire Nutergia, également bien connus  des naturopathes : c’est la rencontre astucieuse entre les minéraux marins et terrestres ! en effet, les bionisols sont obtenus à partir de concentré d’eau de mer désodé (« dé-salé »), un peu comme le Quinton isotonique, et de filtrat d’eau argileuse. Il en existe 7 différents, un pour destiné à chaque terrain physiologique. Je rappelle que les terrains sont déterminés par le bilan Lomet, que je pratique et qui donne des renseignements précieux pour aider le corps à se ré-équilibrer en douceur.
 
Granions : aussi connus aujourd’hui que le laboratoire Oligosol, le laboratoire des granions sont la forme classique de prise d’oligoéléments prescrits par les médecins. Ils sont très intéressants en cas d’urgence puisqu’on les trouve dans toutes les pharmacies.
 
Bioligo : divers complexes d’oligo-éléments ionisés (gamme bioligophyt):
 
Pour en savoir plus : Quelle santé de fer ! de Marie-France Muller (Ed. Jouvence).
 
 
Pour en revenir à l’eau biocolloïdale, elle a donc cette spécificité de contenir de façon naturelle un très grand nombre d’oligoéléments, et surtout particulièrement assimilables. C’est donc le corps qui « s’approvisionne » lui-même. Les carences sont comblées ; le corps élimine ce dont il n’a pas besoin..
 
mineraux-des-origines Suite à son enquête, Marie-France Muller s’est aperçu que le produit « Ionic Plant Minerals » de la société « Trace Minerals » située sur les rives d’un des grands lacs de l’Utah, s’avère un gage de qualité (cf explications dans son livre). La marque vendue par Aromalia est encore différente et en l’absence de preuves de son authenticité, je ne me prononce donc pas…
D’autre part nous avons maintenant de nombreuses années de recul par rapport au « Ionic Plant Minerals » et nous n’avons que de bons retours des utilisateurs…
 
 
Extrait de l’analyse :
 
PLANT DERIVED MINERALS in varying presence and trace amounts, including the following:
 
Europium 0.07 Molybdenum <0.05 Sodium 250
Antimony <0.05 Fluoride 0.0066 Neodynium 0.51 Strontium 1.5
Arsenic <0.05 Gadolinium 0.51 Nickel 11 Sulfur 6950
Barium <0.05 Gallium <0.05 Niobium <0.05 Tantalum <0.05
Beryllium 0.28 Germanium <0.05 Osmium <0.001 Tellurium <0.05
Bismuth <0.05 Gold <0.05 Palladium 0.05 Terbium 0.083
Boron 0.88 Hafnium <0.05 Phosphorus 0.66 Thallium <0.05
Bromine 0.013 Holmium 0.11 Platinum <0.05 Thorium <0.05
Cadmium 0.19 Indium <0.0023 Potassium 27 Thulium <0.05
Calcium 420 Iodine <0.001 Praseodymium 0.073 Tin <0.05
Carbon 4020 Iridium <0.05 Rhenium <0.001 Titanium <0.05
Cerium 0.36 Iron <0.05 Rhodium <0.05 Tungsten <0.05
Caesium <0.05 Lanthanum 0.11 Rubidium 0.19 Uranium <0.05
Chlorine 17 Lead <0.05 Ruthenium <0.05 Vanadium <0.05
Chromium <0.05 Lithium 2.8 Samarium 0.25 Ytterbium 0.2
Cobalt 8.3 Lutetium <0.05 Scandium 0.099 Yttrium 5.4
Copper 0.098 Magnesium 3870 Selenium 0.25 Zinc 36
Dysprosium 0.53 Manganese 150 Silicon 19 Zirconium <0.05
Erbium 0.3 Mercury <0.05 Silver <0.05
 
On me demande parfois sur quelles pathologies l’eau biocolloïdale agit en particulier. Il serait impossible de toutes les lister au risque de passer pour un  charlatan !
 
Les oligo-éléments contribuent à refaire partir le métabolisme cellulaire et aident à toute catalyse enzymatique, autrement dit elle sera utile dans tout type de dysfonctionnement, à commencer par simplement une amélioration du bien-être.
Elle sera un complément à toute détoxification, et en particulier lors de chélation des métaux lourds, d’autant qu’elle contient également de l’acide fulvique.
 

Pour connaître les distributeurs d’eau biocolloïdale, veuillez nous en faire la demande par e-mail : cetienne8@yahoo.fr.

6 thoughts on “Eau biocolloïdale ou Mineral gold ? les oligoéléments en question

    1. Christophe Etienne

      et bien il n’y a pas grand chose à dire de plus que ce qu’il y a dans l’article… c’est un complexe de plus de 75 oligo-éléments hautement assimilables… je conseille la marque Lifespring car elle est considérée comme l’originale et elle est surtout très concentrée… disponible sur Herbajovis.com ; n’hésitez pas à m’appeler si nécessaires. Christophe

      Reply
  1. robert

    je prenais mineral gold vendu et conseillé par mon magnetiseur , il est absent donc j’ai commandé directement a mineral gold par paypal depuis 3 semaines et ma commande n’arrive pas et impossible de les joindre j’ai demandé le ramboursementde cette commande par paypal

    Reply
    1. Christophe Etienne

      Bonjour comme expliqué dans l’article, le vrai nom du mineral gold est « l’eau biocolloïdale » et la marque la plus fiable est Lifespring. Vous avez plusieurs revendeurs de ce produit ; par exemple avec Herbajovis.com vous n’aurez jamais ce genre de soucis.

      Reply
  2. Christine Michaut

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant. Merci pour ces précieuses informations. On m’a conseillé de prendre du GTM (Glycan Total Mineral) et malheureusement je n’ai pas trouvé d’informations sur ce produit. Le connaissez-vous et, si oui, pourriez-vous m’indiquer où je pourrais m’en procurer svp ? Par avance merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *