L’incroyable découverte pour rajeunir : une histoire de télomères et d’astragalosides ?

Je me souviens des écrits du dr Andrew Weil, parfois surnommé « le gourou de la médecine intégrée », qui insiste souvent sur les bienfaits d’une plante adaptogène : l’astragale (astragalus membranaceus), qui fait partie des plantes parmi i96_0_0.jpg les plus usitées de la pharmacopée chinoise. Elle est notamment indiquée pour les personnes agées, un peu comme le ginseng ou le gingko… mais ce que les chercheurs ont découvert va apporter de l’eau au moulin des inconditionnels de cette plante. Elle fait partie des plantes médicinales les plus consommées aux USA et il me semble que le très médiatique Dr Weil y est certainement pour quelque chose.  Ces dernières années, précise passeportsanté.net, le Dr Andrew Weil s’est particulièrement intéressé au vieillissement. Lorsqu’il a atteint la soixantaine, il dit s’être rendu compte, avec un certain étonnement, à quel point chacun vieillissait non seulement différemment, mais aussi à un rythme variable. « Même si le vieillissement est incontournable, il existe un large éventail de choses que nous pouvons faire pour garder notre corps et notre esprit en bonne santé tout au long de notre vie », affirme-t-il.wei1-024  Tout comme plusieurs autres chercheurs et professionnels de la santé, le Dr Weil croit que l’inflammation est l’une des causes communes des maladies. Il a donc mis au point un régime alimentaire qu’il qualifie d’ « anti-inflammatoire« . Et je crois bien qu’il a raison ! réduire l’inflammation est une des clés de la guérison ! Le Dr Weil est l’auteur d’une dizaine de livres très populaires, dont trois ont été traduits en français. Dans sa dernière parution, Healthy Agingil détaille ce qu’est le régime anti-inflammatoire. Il y présente aussi ses cinq autres clés pour vieillir en santé : la prévention médicale, les suppléments, l’activité physique, le repos et le sommeil, le toucher (massage) et la sexualité. Sur ce le site LaNutrition.fr que j’affectionne particulièrement comme vous le savez, publié en septembre 2011 cette longue analyse concernant le lien entre longueur des télomères et vieillissement.

Un télomère c’est l’extêmité d’ADN d’un chromosome. Il protège la réplication génétique. Oui je sais, c’est de la haute science.. ne vous inquiétez pas tout est bien expliqué. Même David Wolfe, le spécialiste des superalinments, en parle : 

Voici le texte sur les télomères. Merci à Marc Dupuis et son équipe pour leur  rigoureux travail. De plus,  très bien écrit.. Depuis la publication de cet article on voit quelques labos de compléments alimentaires proposer des astragalosides, la molécule active de l’astragale. Malheureusement, le coût est assez soutenu. Le meilleur rapport qualité / prix se trouve chez Phytocorsa.  De son côté Herbajovis.com proposera peut-être dans quelque temps un extrait d’astragaloside moins dosé mais plus abordable. Dès le mois d’avril 2012 (« jovis » ne signifie-t-il pas « jeunesse » !).   Cependant il faut savoir que ce qui raccourcit le plus les télomères, c’est le stress : ça a été mis en lumière par une étude citée ici par Thierry Janssen :

 

L’incroyable découverte pour rajeunir Je me souviens de ma stupeur  et de mon ironie  quand j’ai découvert, il y a huit ans, l’existence de la « Life Extension Foundation », cette fondation américaine consacrée à la recherche sur le rallongement de la vie (comme son nom l’indique). Il s’agit de chercheurs « longévitistes », ou « extensionnistes », qui pensent que des découvertes sur le rajeunissement des tissus grâce aux cellules souches, à la réparation moléculaire, et au remplacement d’organes (par transplantation ou par organes artificiels) permettront un jour aux êtres humains de vivre indéfiniment et en bonne santé, grâce à un rajeunissement complet et continu de leur corps. Pour moi, c’était clair : il s’agissait de petits malins exploitant la crédulité d’Américains limite sectaires, ou alors d’un milliardaire un peu fou finançant des expériences sur la congélation de vieillards, etc. Il m’a donc fallu beaucoup de temps, et de lectures, pour changer d’avis. Aujourd’hui, je dois bien reconnaître que des découvertes TRES intrigantes sont faites dans le domaine du « rajeunissement », qui peuvent intéresser tout le monde, y compris les personnes qui n’ont pas l’intention de rester éternellement parmi nous… Je vais vous parler dans un instant d’une des techniques les plus prometteuses, et au fond simples, de rajeunissement des cellules de votre corps. Il s’agit de la réactivation de la télomérase. Mais avant ça, un mot sur la « médecine anti-âge » aux Etats-Unis. Peu d’Européens, et encore moins de Français, se doutent de la guerre généralisée, industrialisée, que les Américains, ou du moins les couches moyennes et supérieures de la population, livrent actuellement contre le vieillissement.6755_0.jpg Des salles de fitness, généralement bondées, sont installées dans tous les quartiers. Le moindre hôtel en possède une, équipée de dizaines d’appareils, ouverte 24h/24, et  oui, je suis désolé mais c’est vrai utilisée en quasi-permanence par les cadres, mères de familles ou grands-parents de passage. Dans tous les magasins et distributeurs de nourriture, on trouve des aliments « low-carb » (pauvres en glucides) avidement consommés par la population. Au restaurant, vous ne vous étonnez pas de voir vos voisins de table sortir, au début du repas, des sacs de pilules. Ce ne sont pas des médicaments, mais des suppléments nutritionnels en minéraux, vitamines, acides gras essentiels et oligo-éléments, qu’ils utilisent de façon ciblée pour maintenir leurs organes en bonne santé. Et il faut bien reconnaître que les effets sont là. En mars dernier, je me promenais sur une plage de Floride, près de Palm Beach, avec ma fille Carine (10 ans). Alors qu’elle ramassait des coquillages, et de curieuses méduses bleu électrique gonflées comme des bulles de chewing-gum, nous nous faisions dépasser continuellement par des groupes de retraités de 70 à 85 ans, accompagnés de leur « coach ». Torse nu, en petits shorts, ils enchaînaient sprints, séries de pompes, exercices d’abdominaux, roulades avant et arrière. Ils s’envoyaient des ballons de gymnastique (lestés), qu’ils faisaient tourner autour d’eux-mêmes pour développer leurs réflexes, leur rapidité… et leur masse musculaire. Car en effet, comme vous vous en doutez, ces retraités possédaient des pectoraux magnifiques, du plus bel effet sous leur peau bronzée, des biceps dessinés, et des cuisses et des mollets d’athlètes. Stupéfaits de ce spectacle, Carine et moi nous sommes assis sur la plage pour les regarder passer. Nullement gênés d’avoir des spectateurs, nos sportifs nous décochaient de grands sourires, accompagnés de l’inévitable « Hi, how are you doin’ today ? » (Salut, comment ça va aujourd’hui), puis continuaient leur course, sans doute pour ne pas se laisser distancer par leurs épouses en roller-blade sur la digue. Je vous rassure, tous les retraités américains ne sont pas comme ça, loin de là. Mais cela existe vraiment, ils sont de plus en plus nombreux… et vous vous sentez mal quand vous êtes à côté. Un collègue français, qui s’était installé en Californie, m’a confié que c’était même une des raisons de son retour en France. Il avait fini par trouver oppressant de vivre dans une population où être beau, jeune et en pleine forme était en train de devenir une obligation. Alors évidemment, cette quête de l’éternelle jeunesse, totalement excessive, n’est pas pour vous, cher lecteur. Et pourtant, cela ne vous plairait-il pas de connaître tout de même la découverte qui agite en ce moment ces gens parce qu’elle pourrait permettre de rajeunir de plusieurs années, sans le moindre effort, et de faire revenir toutes les cellules de votre corps, y compris celles de vos yeux, de votre cerveau, et de votre coeur , des décennies en arrière ? Si c’est le cas, alors vous pouvez continuer votre lecture… Et vous allez voir : je n’ai jamais été aussi sérieux de ma vie.   Vivre plusieurs siècles Beaucoup de lecteurs de Santé & Nutrition connaissent déjà les télomères. C’est très important : il faut savoir ce qu’est un télomère pour comprendre pourquoi, et comment, on peut aujourd’hui littéralement faire rajeunir les cellules de son corps, et ainsi faire rajeunir ses organes de plusieurs années. A partir du moment où vous pouvez faire rajeunir les cellules du corps, cela signifie que vos organes (coeur , cerveau, poumons, mais aussi peau, yeux, tympans, etc.) peuvent théoriquement se remettre à fonctionner comme il y a des décennies. Attention, j’ai bien écrit « théoriquement » parce que le vieillissement de l’être humain ne se limite pas au vieillissement de ses cellules. Par exemple, les cellules d’une tumeur cancéreuse, qui se reproduisent à toute vitesse, sont toutes « jeunes » ; mais elles n’en provoquent pas moins le décès si on les laisse proliférer. Néanmoins, l’expérience a été réussie en laboratoire : des médecins ont traité des souris de telle sorte qu’elles vieillissent prématurément. Au bout d’un mois, leur fertilité avait diminué et elles souffraient de maladies liées au vieillissement telles que le diabète, l’ostéoporose ou la neurodégénération.   Le Dr DePinho et son équipe ont alors donné à ces souris la substance dont je vais vous parler, et qui fait rajeunir. Les testicules ratatinés sont redevenus normaux et se sont remis à fonctionner comme auparavant. D’autres organes, comme la rate, le foie ou les reins, ont été restaurés. Même le cerveau a retrouvé sa taille normale, alors qu’il avait fortement diminué. Les cellules neurales qui produisent de nouveaux neurones et entretiennent les cellules cérébrales, se sont remises à fonctionner. Alors, quelle est cette substance miracle ? Je vais y venir mais, pour que vous compreniez ce dont il s’agit, je dois revenir à cette histoire de télomères. Vous savez que vos chromosomes sont faits de filaments d’ADN, généralement en forme de X. Ces filaments d’ADN sont eux-mêmes formés d’acides aminés, qu’on appelle des « nucléotides » qui contiennent vos informations génétiques. Or, l’ADN est une substance qui a tendance à se coller un peu partout, en particulier lorsque passe à proximité un autre bout d’ADN, ce qui cause ensuite des problèmes à la cellule qui peut dégénérer et devenir cancéreuse.telomere.jpg   Pour éviter cela, chaque branche du X de vos chromosomes est ornée d’un capuchon protecteur, lui-même fait également de nucléotides, que l’on appelle « télomère ». Ces télomères protègent donc votre information génétique, au coeur  de vos chromosomes, mais ils ont aussi une autre fonction importante : ils aident votre ADN à se répliquer plus facilement, pour permettre la division cellulaire, et donc la naissance d’une nouvelle cellule. Plus vos télomères sont longs, mieux vos cellules sont protégées contre le risque de cancer, et plus elles peuvent se reproduire facilement et ainsi régénérer vos organes. C’est ainsi que des scientifiques ont émis la théorie selon laquelle, plus vous avez des télomères longs, plus vous restez jeune longtemps, puisque vos organes se renouvellent bien. Vous me suivez jusque là ? Très bien. Nous arrivons au problème des télomères, puisque, dans la vie, il y a toujours un os. Le problème, c’est que, à chaque division cellulaire, vos télomères perdent quelques dizaines ou quelques centaines d’acides aminés. Les télomères humains sont programmés pour se raccourcir d’environ 100 paires de bases par division cellulaire. Ce qui veut dire que, lorsque les années passent, vos télomères deviennent de plus en plus courts. Vos cellules mettent de plus en plus de temps à se diviser, jusqu’à ne plus y parvenir du tout. Elles entrent « en sénescence », un terme médical poli pour dire qu’elles sont vieilles et rabougries. C’est alors que vous vous apercevez que vos organes vieillissent rapidement.   De plus, vous avez noté que les télomères ont un rôle protecteur pour vos gènes. Lorsque vos télomères raccourcissent, votre matériel génétique est de moins en moins bien protégé. Augmente alors le risque de mutations anarchiques dans vos chromosomes, et le risque de cancer. On a en outre observé que des télomères courts sont des facteurs de risque d’athérosclérose, d’hypertension, de maladie cardiovasculaire, d’Alzheimer, d’infections, de diabète, de fibrose, de syndrome métabolique, de cancers et influent sur la mortalité globale. La longueur des télomères a été analysée chez 150 personnes âgées de 60 ans et plus. Celles qui possédaient les télomères les plus courts avaient une probabilité huit fois supérieure de mourir de maladie infectieuse et trois fois supérieure d’avoir une crise cardiaque. Pourquoi ? Parce que les cellules immunitaires ne se répliqueraient plus suffisamment vite pour lutter efficacement contre les infections. Cette théorie du vieillissement cellulaire par l’usure des télomères a été démontrée de façon spectaculaire en janvier 1998 par le Dr Andrea Bodnar, de la société californienne Geron Corporation, et ses collaborateurs. Ils ont introduit dans des cellules de rétine, des cellules de prépuce, et des cellules vasculaires, une substance qui rallongeait les télomères. Alors que ces cellules meurent habituellement au bout d’un nombre bien défini de divisions, ces cellules traitées ont été cultivées pendant un an en gardant toutes les propriétés qu’elles avaient au premier jour. Autrement dit, le vieillissement cellulaire avait été stoppé. Les cellules étaient devenues immortelles. Oui, j’ai bien écrit I-M-M-O-R-T-E-L-L-E-S.   Ces résultats ont déclenché un vent d’enthousiasme parmi les chercheurs du monde entier, et ont fait dire au professeur de médecine Michael Fossel, de l’université de l’Etat du Michigan (Etats-Unis) lors d’une conférence sur la longévité en 2005, ces paroles surprenantes : « Les chercheurs ont déjà rajeuni des cellules de la peau en laboratoire et nous pouvons renverser l’ensemble du processus de vieillissement de l’être humain. » « Ce que nous faisons est reprogrammer des cellules pour les forcer à faire ce qu’elles faisaient quand elles étaient jeunes. » « Si nous remettons à l’heure notre horloge interne en rembobinant nos télomères, nous ne savons pas quelle sera alors la limite. Personnellement, je dirais que cela serait probablement quelques siècles, mais je n’en sais vraiment rien ». Il existe de nombreux produits de complémentation nutritionnelle, qui stimulent la production de « télomérase », l’enzyme qui favorise l’allongement des télomères. La découverte du télomérase fut une telle révolution qu’elle valut à Elizabeth Blackburn et Carol Greider le Prix Nobel de médecine en 2009. Aujourd’hui, de nombreuses sociétés privées commercialisent des compléments nutritionnels qui favorisent la réactivation de la télomérase. Pour des raisons légales bien françaises (et européennes), il m’est interdit de vous citer les produits précis sous peine d’être accusé d’en faire la publicité, voire « d’exercice illégal de la médecine » ou de la pharmacie. Mais, je vous ai dit l’essentiel : « réactivation de la télomérase ». Tout est là. Et sachez en tout cas que nous préparons un dossier complet sur cette passionnante question. Je vous indiquerai comment l’obtenir dès que nous l’aurons terminé.

Un article sur le sujet de septembre 2013 : http://www.medscape.fr/oncologie/articles/1583507/;jsessionid=408AA6639499E92649496784E350E880

Une bonne hygiène de vie pourrait rallonger les télomères !  

28 thoughts on “L’incroyable découverte pour rajeunir : une histoire de télomères et d’astragalosides ?

  1. TARDY Alain

    Bonjour,
    Je serai heureux d’obtenir ce dossier !
    Merci,
    Cordialement,
    Alain T

    Reply
  2. FOIERA Christine

    Bonjour.

    Je suis fortement intéressée par ce dossier, de plus je suis toujours à rechercher des produits naturels pour, soit me soigner, soit pour des compléments alimentaires, et prète à les essayer.
    je compte sur vous pour m’envoyer ce dossier par mail en pièce jointe et surement possible de les acheter car je réside plus de 8 mois de l’année à Miami beach.
    Bien cordialement.
    Ch FOIERA.

    Reply
  3. DJAHI

    Merci pour votre contribution à la résolution d’une des grandes préoccupations de l’humanité qu’est le vieillissement

    Reply
  4. D. Santeri

    Merci. J’aimerais beaucoup avoir ce dossier. Je suis très intéressée d’avoir de l’information plus poussée sur ce dossier. J’ai lu quelque part que cette question de télomèrase n’est pas dû juste aux astragalosides, mais à d’autres éléments aussi, qui sont utilisés conjointement aux astragalosides. Mais le texte ne faisait que survoler le sujet et n’en disait pas plus.

    Enfin, ce serait aussi intéressant de savoir quelle variété d’astragale peut-on utiliser, car il paraît qu’il existe des centaines ou des milliers de variétés de cette plante. Mais celle de chine est la plus connue je crois. Y’en a-t-il d’autres aussi bénéfiques, peut-on la faire pousser chez soi, comment préparer de façon efficace la partie pertinente de la plante de façon traditionnelle et artisanale pour avoir un effet certain et non négligeable sur la santé et le rajeunissement des organes et de la peau. Comme cela tout le monde qui en a besoin pourra l’utiliser de la manière la plus efficiente.
    D santeri

    Reply
    1. Christophe Etienne

      bonjour on peut continuer l’échange sur mon mail : cetienne8@yahoo.fr
      personnellement je m’approvisionne chez biovea : un « Astragalus » visiblement correcte.
      Eviter l’Astagaloside IV qui coûte une fortune !

      Reply
  5. tar must

    merci pour cet important article et j’aime bien que vous me communiquez adresse ou toute information concernant le sujet et la procuration de ces complents nutritionnels et merci infiniment.

    Reply
    1. Christophe Etienne

      je considère que les extraits d’astragaloside sont prohibitifs et en tant que conseiller en phytothérapie je considère qu’il est préférable de consommer la plante telle quelle, sans transformation particulière ; ainsi je conseille de prendre des extraits d’Astragale, je n’ai pas de distributeur particulier… je sais que Biovea le font (gélules dosées à 500mg), la qualité est souvent à peu près correcte : chercher à « Astragalus »

      Reply
  6. ruby

    Merci pour cet article, j’imerais connaitre les noms des compléments nutritionnels qui favorisent la réactivation de la « télomérase ».

    Reply
    1. Christophe Etienne

      Sachez que le plus efficace sera de pratiquer suffisamment d’activité physique… cependant vous pouvez vous supplémenter en Astragale, une plante de la pharmacopée chinoise qui est généralement considérée comme une plante adaptogène (au titre que la Rhodiola rosea ou encore l’Ashwangandha entre autres)

      Reply
  7. ferdinand liçaj

    Merci! Moi, en personne je suis interessé sur les plantes medicinale qui font possible la réactivation de la télomérase. Ça serai vraiment une contribution humanitaire pour tous les gens qui souffres les conséquences de la vieillesse.
    Encore MERCI!

    Reply
    1. Christophe Etienne

      je crois qu’on en découvre chaque jour et c’est pour ça qu’il faut miser je crois sur une bonne hygiène de vie et surtout une activité physique suffisante et régulière

      Reply
      1. Marie-Lou

        Bonjour, Je suis journaliste pour l’émission « Tout Compte Fait » diffusée sur France 2 le samedi après-midi et présentée par Julian Bugier. Nous réalisons un reportage sur les seniors accros aux compléments alimentaires pour garder la forme, connaissez vous un patient qui pourrait être intéressé à l’idée de participer à un tournage pour nous en dire plus? Vous pouvez me contacter au 06 38 67 21 28. Merci beaucoup, Bonne journée

        Marie-Lou H.

        Reply
        1. Christophe Etienne

          ce genre de sujet rentre pile poil dans la ligne éditiorale des grands médias ou règne des conflits d’intérêt cachés donc malsains. On sait bien que Big pharma n’a de cesse de dénoncer les compléments alimentaires, ce qui devient de plus en plus risible. Assurez vous donc de ne pas travailler pour de tels intérêts !

          Pour autant il existe également des abus (sous couvert de ralentir le vieillissement, certains sont prêt à n’importe quoi), d’où l’importance de consulter des spécialistes indépendants (et non formés par Thierry Hertoghe le roi des hormones…). Pour connaître un peu ce milieu, ces « abus » sont rares et se rencontrent essentiellement dans les milieux fortunés, et chez certains professionnels de la santé eux-mêmes. Vous pouvez rencontrer à mon avis de telles personnes dans les cabinets des toubibs qui proposent de la chirurgie esthétique, et de l’anti-âge.

          Comme l’explique très bien Joel de Rosnay, la véritable révolution vient de l’épigénétiques : c’est notre comportement qui conditionne l’expression ou non de certains gènes. Les gènes de l’éternité, s’ils existent, se trouve plus dans l’hygiène de vie que dans tel ou tel nutriment. Pour moi la stratégie anti-vieillissement en micro-nutrition se résume à très peu de nutriments favorisant la bonne marche des mitochondries (acide alpha lipoïque, carnosine, phospholipides, zinc, sélénium, éventuellement astragale, carnitine et coenzyme Q10). Tout dépend de l’état de la personne (capacités d’assimilation, état des barrières immunitaires) : il faut avant tout s’assurer que ces dernières fonctionnent bien.

          Reply
  8. hulewicz

    Je suis passioné par votre article et surtout par le produit qu’il vante..ASTRAGALOSIDES

    Je me tiens à votre disposition pour recevoir votre dossier

    Très cordialement

    PJH

    Reply
    1. Christophe Etienne

      bonjour
      Je n’ai pas de dossier. J’ai décidé de proposer de l’Astragale sur le site marchand HerbaJovis.com, notamment la qualité « Vital Osmose ».
      Cet Astragale est titré à 4% d’Astragaloside, qui est l’un des dosages les plus élevés que l’on trouve actuellement. Je précise qu’il est recommandé de consommer la plante plutôt qu’un extrait ; en effet la nature fait toujours bien les choses, et si elle a prévu d’autres principes actifs dans cette plante, ce n’est pas un hasard. Les principes actifs des plantes médicinales agissent toujours en synergie.

      Reply
  9. karac

    Bonjour auriez vous une plante ou autre, pour combattre un cancer de la vessie, sachant que je vais faire des instillations et que je refuse une thérapie invasive, (cystectomie)c’est un carcinome transitionnel de haut grade pT1G3 e non infiltrant
    Merci
    Amicalement
    Je souhaite une belle journée à vous et ceux que vous aimez
    Karac

    Reply
    1. Christophe Etienne

      Pour moi il est envisageable de renforcer le système immunitaire à l’aide de la mycothérapie ainsi que du sport (dans la mesure du possible), c’est en tous cas ce qui fonctionne bien pour éviter les rechutes. Quand le cancer est là, je crois que c’est en son âme et conscience qu’il faut prendre ses décisions. Il existe de nombreux médecins, notamment ceux formés en micro-nutrition, qui peuvent aider à diminuer les effets secondaires des traitements lourds. Certains, assez rares, accepteront même de vous suivre malgré un refus de thérapie invasive. Ce qui est certain c’est qu’il y a une multitude de substances utiles en cas de cancer : de la bromélaïne à l’homéopathie en passant par la vitamine B17, ou encore les bains d’eau kaqun, l’hyperthermie (le sauna), le jeûne thérapeutique, la biorésonance scalaire, la cure Gerson, les cures ayurvédiques (cf le documentaire ARTE Mon docteur indien, de Simon Brook), l’hydroxycitrate et l’acide alpha-lipoïque du Dr Laurent Schwartz, les injections de vitamine C, la liste est très longue… Ce n’est pas à moi à vous conseiller quoi que ce soit mais à vous de vous renseigner : un certain nombres de livres traitent de ces sujets, comme ceux de Luc Bodin par exemple. Il y a même une clinique en Inde qui a des résultats étonnants dans de nombreux cancers (cf http://www.pbhrfindia.org/ par exemple).
      Enfin je ne peux m’empêcher de parler de Guy Corneau, le célèbre psychanalyste junguien, qui est pour moi un exemple lumineux de rémission durable. Après avoir utilisé tout ce qui était à sa disposition pour traiter son cancer (médecine conventionnelle, médecines naturelles et nutritionnelle, psychothérapie, etc..), il a finit, au bout d’un long cheminement intérieur de remises en questions, par réussir à guérir définitivement. Son récit passionnant et communicatif est à lire absolument : « Revivre » aux éditions L’Homme.

      Reply
  10. Amable

    Bonjour ,
    et merci beaucoup pour cet article vraiment très édifiant que vous avez publié . En effet, j’aimerais aussi
    Recevoir le dossier complet. Je suis intéressé par tout ce qui traite de rajeunissement, Pour moi, pour des
    Raisons thérapeutiques . Du fait d’avoir subi des dommages au niveau de mon visage, il y a 3 ans, par une esthéticienne qui m’avait fait un peeling très agressif, qui a brule les couches de mon épiderme et a généré un vieillissement instantané de 20 ans. J’avais perdu toute la substance de mon visage, la graisse…etc , il n’y avait plus de Volume et le volume de mes joues s’était affaissé en bas-joue. Un an après cette mésaventure , j’ai découvert les
    Injections de plasma, dont j’en avais fait deux à intervalle de 3 mois chacun. Grâce à cela , j’ai récupéré un peu
    De mon visage initial. Mais j’aurais voulu savoir, si vous pouvez me conseiller , dans un vieillissement anormalement
    Accélère comme j’ai subi, quel traitement idéal , selon vous , pourrait m’être préconise . Par avance, je vous remercie
    Et pouvez-vous me donner votre opinion sur cette régénération cellulaire , via les injections de plasma que j’ai fait pour me soigner. Bien cordialement, Valerie

    Reply
    1. Christophe Etienne

      bonjour En fait je ne suis pas un spécialiste de l’anti-âge. Il est prévue que je collabore avec un spécialiste de ce domaine mais ce n’est qu’à l’état de projet. J’en profite pour témoigner de l’intérêt de la photothérapie (LED de couleurs, acheté en Chine) sur ma peau après seulement 3 séances de 15 mn 🙂

      Reply
  11. Moreau

    Je suis très intéresse , étant moi même avec un problème de télomère qui est certifié. J’ai de multiples pathologies, la maladie de lynch, cancer de la peau , la sclerodermie,avec atteinte pulmonaire hypertension pulmonaire, cancer du sein en 2003, je n’ai plus de colon, osteoporose .Aussi j’ai cru comprendre qu’il y avait une possibilité d’éradiquer le problème avec une plante.
    En espérant recevoir une réponse.
    Bien cordialement

    Reply
    1. Christophe Etienne

      bonjour il faudra chercher à :
      1) remonter le système immunitaire : mycothérapie pour un très probable terrain viral
      2) assainir la flore intestinale
      3) soutenir le fonctionnement des mitochondries : vitamines B, zinc, magnesium de qualité (gycerophosphate de magnesium), mélatonine, sport doux (apport en oxygène)
      4) soutenir les télomèrases : astragale (4 gélules par jour : 600 mg de racine d’astragale dosé à 4% soit 24 mg d’astragaloside) sur Herbajovis.com,
      5) en cas de fatigue importante : régime paléo + stratégie anti burn-out de taty Lauwers (cf son livre Quand j’étais vieille) + Coenzyme Q10 100 mg / jour.

      Reply
  12. Jean-Claude Capt

    Lors d’un séjour en Italie j’ai acheté chez un herboriste de la tisane d’astragale, et je me suis astreint à en boire tous les soirs, et aussi durant la nuit, mon épouse me reprochant d’avoir fait un achat impulsif, donc je dus me justifier en consommant. Et bien après deux semaines je me sentais « léger » et bien dans ma peau et sans douleurs d’articulations, en outre je dormais sans agitations, j’ai 75 ans. Aujourd’hui je suis de retour en Suisse et je regrette de ne pas avoir acheté une plus grande quantité, mais je prévois un séjour prochain dans le Piémont, donc je vais me réapprovisionner. Cela fait des années que je consomme de la Vigne rouge en infusion (anticholestérol) et des comprimés de racine de mirtiller (liquéfie le sang) pour la vision.

    Reply
    1. Christophe ETIENNE Post author

      merci pour votre témoignages ! je pense en effet que certaines plantes peuvent être particulièrement intéressantes à partir d’un certain âge. C’est votre intuition qui vous a poussé à acheter cette plante et bravo d’avoir suivi votre intuition ! Pour info je propose de l’Astragale en gélules sur Herbajovis.com. Pour ma part je recommande avant tout aux personnes qui prennent de l’âge de prendre de la coenzyme Q10 (transporteur universel au niveau des mitochondries) et de la vitamine D3 + K2. Un multivitamine de qualité peut également être intéressant à partir de 80 ans par exemple), et également bien s’assurer que la digestion se fasse bien, notamment parce que l’estomac produit moins d’acide chlorhydrique, or c’est là que la digestion commence : en cas de doute faire une cure de Betaine HCL au début des principaux repas durant 1 semaine et voir si on se sent mieux… Si vous ne savez pas ou acheter de la Betain HCL alors commencez avec du citrate de betain (pharmacie) ça revient au même…

      Reply
  13. Cousin hub

    Pour Karak: le jeûne pourrait être tout indiqué dans votre cas. Tapez dans un moteur de recherche les mots clés: »témoignages cancer guérison jeûne ».Pensez à la poudre de curcuma dans un verre d’eau chaque jour.

    Pour tous: L’Astragale se trouve au magasin Tang frères pour 3 euros maxi. A boire en infusion!

    Contre les cheveux gris: chez Tang frères toujours, buvez en infusion de la racine de Réhmannia + du polygonum multiflora (donne des résultats en quelques jours!). Coupez quelques petits morceaux dans de l’eau, faire bouillir pendant 5 minutes. Laisser tiédir ou refroidir et buvez un demi bol par jour!

    A bon entendeur…salut! Et merci de faire circuler l’info sur le net si vous constatez des résultats positifs

    Reply
    1. ETIENNE Post author

      Bonjour Désolé il n’y a pas de dossier ; personnellement je prends 1 gélule d’Astragale par jour (acheter sur Herbajovis.com)

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *