La fondation Life Extension et la science Anti-âge

La fondation Life Extension est peu connue en France. Pourtant elle est l’un des fers de lance de la recherche anti-âge depuis une trentaine d’années : sans cesse consultée, jamais citée !

Tour d’horizon.

Jacques Valentin est l’un des meilleurs connaisseurs de compléments alimentaires que je connaisse. Il connait bien la Life Extension Foundation (LEF), qu’il cite régulièrement. Il est en tout cas le premier blogueur français (cf son « site-fleuve » gestionsante.free.fr sur lequel il écrit au kilomètre..) à avoir présenté en détail la Fondation, dès 2001.

Jacques est un blogueur 100% indépendant. C’est précieux. De plus, et là on se rejoint également, il écrit régulièrement sur les hypocrisies de l’administration et des journalistes concernant les « thérapies alternatives ». Comme chacun le sait maintenant ça cache mal la mainmise de lobbies pharmaceutiques sur nombres de rouages journalistiques, politiques, administratifs. La France est un pays de corporatismes, j’en ai déjà parlé.

Jacques dénonce, tout simplement. Avec bon sens et avec modération, donc avec intelligence. D’autres journalistes dénoncent les multiples conflits d’intérêts dans les organismes officiels de santé, comme Thierry Souccar par exemple. Il fait même partie, à mon sens, de ceux qui ont fait le plus avancé le « schmilblick franco français » ces dernières années (avec Marie Monique Robin et d’autres). Cependant Souccar manque parfois lui aussi de rigueur et fait parfois preuve de parti pris (cf l’article de Jacques sur l’évaluation des multivitamines de LaNutrition.fr : comment évaluer les multicompléments.

Ironie du sort la lettre d’information Santé Nature Innovation de Jean-Marc Dupuis publiée aujourd’hui est précisément consacrée aux multivitamines ! elle cite l’évaluation publiée par LaNutrition.fr mais en ne tenant pas compte des longues remarques très documentées et justifiées de GestionSanté !

La LEF est un must dans l’univers anglo-saxon de la lutte anti-âge. Basée à Fort Lauderdale dans le sud de la Floride, la vocation première de cette fondation à but non lucratif (section 501 (c) 3 du Internal Revenue Code) est la recherche. Un pourcentage élevé des revenus des ventes de compléments alimentaires et des dons des membres est consacré à la recherche appliquée mais également et surtout à la recherche fondamentale (magazine may 2007).

Élection

D’autre part plusieurs produits Life Extension remportent chaque année le premier prix des awards d’une importante association de consommateurs : ConsumerLab.

Impressionnant !

La fondation communique abondamment sur ces nominations : http://www.lef.org/Vitamins-Supplements/Health-Nutrition-Awards/Life-Extension-Rated-Number-One-By-Dietary-Supplement-Customers.htm. C’est compréhensible…

Histoire d’une fondation rebelle 

Plusieurs paragraphes de ce qui suit sont extraits du site GestionSanté
(http://gestionsante.free.fr/lef.htm ).

La Fondation Life Extension a été fondée en 1980 par Saul Kent et William Faloon, deux journalistes scientifiques animés d’un intense désir de trouver des moyens de ralentir le vieillissement. Saul Kent publie The life extension revolution (La révolution de l’augmentation de la durée de vie) à ce moment là.

saul         faloon

La LEF a participé à toutes les luttes pour défendre l’utilisation des compléments alimentaires dans la prévention et le traitement des maladies, et pour en libéraliser l’accès. Outre la recherche d’un état de santé optimum, la LEF s’intéresse à tous les produits ou techniques susceptibles d’augmenter la durée maximum de vie des êtres humains.

Son but est de financer la recherche et de diffuser l’information concernant l’augmentation de la durée de vie, la médecine préventive, l’anti-âge, la santé optimale ainsi que les performances sportives.

La LEF s’est toujours opposée vigoureusement à la Food and Drug Administration, entre autres à cause des liens de cette administration avec les lobbies pharmaceutiques, de ses normes aberrantes de mise sur le marché des nouveaux médicaments et évidemment du fait de l’hostilité viscérale de la FDA à tout ce qui est complémentation nutritionnelle.

Le combat LEF/FDA est un vrai roman (judiciaire) à lui tout seul ! Un nombre impressionnant de fois la FDA (avec la complicité de l’ordre des pharmaciens) a essayé de réduire à néant la LEF et a humilié plus d’une fois leur deux fondateurs. fdaMais ceux-ci ne se sont jamais dégonflés, ils n’ont jamais cédé. Ils ont usé de tout ce qui était en leur pouvoir pour dénoncer les agissements illégaux et les abus de pouvoir de la FDA. Ces affrontements ont apporté beaucoup de notoriété à la LEF : le nombre d’adhérents est passé de 4000 environ lors de la première perquisition en 1987 à plus de 25 000 en 1995 lorsque la FDA a fini par abandonner tous ces chefs d’accusation.

Au final la LEF a contribué à faire évoluer la réglementation américaine sur les compléments alimentaires :

en 1994 le « Dietary Supplement Health & Education Act » a été adopté, libéralisant le secteur des compléments alimentaires aux USA, et empêchant tout contrôle à priori de ces produits par la FDA. Il faut dire que le contexte politique de cette période a aidé à cette adoption : alors que Bill Clinton était président, un vent libéral de modernisation et d’ouverture à souffler quelques années et a influé les orientations économiques.

fda-conflict-of-interests

Avant 1994, la LEF était en permanence en butte aux manœuvres hostiles de la FDA qui a réussi à faire avorter plusieurs projets de recherche ambitieux de la LEF. Tout récemment elle a activement soutenu, avec succès, et en s’opposant à nouveau à la FDA, le projet qui permet désormais aux américains d’acheter leurs médicaments à l’étranger. Les USA ont en effet les produits pharmaceutiques parmi les plus chers au monde, ce qui assure une extraordinaire rente de situation à l’industrie pharmaceutique.

Pour illustrer ces bras de fer incessants avec la FDA, le magazine de la LEF de septembre 1996 relate, sous la plume de Saul Kent, les principales actions qui les ont opposées (pour les anglophones) : Magazine sept 96 titres.

La  perquisition des locaux de la LEF de 1987 avec saisie de presque toutes les documentations et les suppléments alimentaires stockés dans leurs locaux est rappelée pour mémoire… (Victory over the FDA).

On trouve sur youtube quelques videos de Kent et un certain nombre de Faloon. Ils ne sont spécialement très « glamour » ou éloquents, mais ils savent en revanche exprimer leur passion, avec une forte capacité intellectuelle.

Et en Europe ?

On sait que les compagnies pharmaceutiques européennes font tous leurs efforts afin d’empêcher que l’équivalent de cette législation voit le jour dans le droit communautaire européen. Elles  tentent de discréditer tout ce qui concerne les compléments alimentaires avec l’appui de politiciens et d’administrations souvent incroyablement complaisants. (…)

Dans les faits, c’est la France qui s’oppose le plus vigoureusement à la libéralisation des compléments alimentaires et bloque l’évolution de la législation européenne.(…) La France, qui cultive un incroyable laisser-aller en matière de risques médicaux et de prévention sanitaire, est par contre le pays qui se préoccupe au plus haut point des dangers imaginaires des compléments alimentaires, qui ont pour principal danger … la menace qu’ils font peser sur les bénéfices des multinationales et sur les idées toutes faites décrétées par des mandarins bornés et indéboulonnables. Les compléments alimentaires mettent en avant l’autonomie de la personne ; remettant la prévention au coeur de la médecine, ils bouleversent la relation médecin-malade.

L’innovation permanente

La LEF est à la pointe dans la promotion des nouveaux produits anti-âge, elle est devenue une référence dans ce domaine, très consultée, en collaboration avec les différents groupements de gérontologie. La plupart des autres sites commerciaux s’alignent souvent sur les produits innovants introduits par la LEF. Mais là où la fondation a toujours un train d’avance c’est sur l’utilisation de nutriments d’origine 100% naturels (beaucoup d’extraits de fruits, végétaux, légumes, etc..) et en même temps toujours minutieusement dosés.LEX-17573-1

Parmi les produits phares de LEF, il faut au moins connaître le fameux Life Extension Mix (LEM), un produit sans équivalent sur le marché, qui regroupe en un seul produit quelques 65 nutriments aux propriétés antioxydantes (vitamines – minéraux -phytonutriments, etc.) ; le LEM existe depuis 1983 et sa formulation est régulièrement remise à jour dans sa composition et ses dosages, parfois plusieurs fois dans une même année, en fonction des progrès scientifiques dans le domaine de la complémentation ; cf le lien précédemment mentionné (comment évaluer les multicomplements).

Je m’aperçois que la LEF est en fait véritablement la référence en matière de suppléments aux USA ; d’ailleurs ils remportent régulièrement les évaluations qualitatives organisées par des associations indépendantes.awarded_products

Au final c’est un peu grâce à leur combat que nombre de nutriments font aujourd’hui partie de notre quotidien. Il est donc aberrant, voir choquant de trouver aussi peu de références et d’articles dans la presse française, et même sur google, sur la LEF. Rien de rien, nada, niente, le vide.

Sauf l’article de Jacques Valentin, qui apparait en 2ème page, puis loin derrière quelques questions sur le forum de Lanutrition.fr et enfin une interview de Nutranews, le magazine du labo franco-luxembourgeois SuperSmart, sur les technologies de cryoconservation, l’autre passion de Saul Kent. J’en profite pour rappeler que Nutranews est justement un des magazines de référence de la supplémentation nutritionnelle en Europe. SuperSmart profitent à fond du retard pris dans la distribution de produits anti-âge en Europe et vendent par exemple le Life Extension Mix trois fois son prix normal ! leurs autres produits sont également vendus à des prix assez soutenus, à l’inverse du site américain de grande distribution iherb.com (en plus, les frais de port sont très raisonnables). A savoir que le site européen de la LEF vous permettra bientôt d’acheter leur produits à des prix avantageux, avec un programme de parrainage bien étudié.

Ainsi la LEF est sans cesse copiée, jamais citée !

Le financement de la recherche

Contrairement à beaucoup d’autres sociétés de distribution ou de fabrication de compléments nutritionnels, la LEF consacre, grâce à la participation de ses membres, une part importante de son budget à financer les recherches :

– études animales concernant divers compléments alimentaires susceptibles d’augmenter la longévité.

– y compris des recherches sur l’augmentation de la production des cellules souches adultes de la moelle osseuse (Magazine  oct 2007)

may2007_report_lef_01– recherches plus fondamentales visant à déterminer les séquences génétiques spécifiques à l’augmentation de la longévité obtenue par la restriction calorique, la méthode actuellement la plus performante pour augmenter la longévité animale. Une fois ces séquences modélisées, il sera possible de les utiliser pour tester l’efficacité de tel ou tel produits sur la longévité (…), ce qui représente un progrès majeur.

-études pour permettre d’améliorer les techniques de cryogénisation des organes afin d’augmenter la durée de vie des organes à transplanter, actuellement très faible.

– études sur le refroidissement contrôlé des personnes ayant subit un accident ou une attaque. Le refroidissement contrôlé en ralentissant fortement le métabolisme permet de rallonger la durée de vie d’une personne en attendant son opération (combiné à la prise de médicaments prévenant les séquelles neurologiques cette méthode a déjà donné des résultats très encourageants dans des expérimentations sur le chien).

Ces dernières années, des avancées notoires ont été faites par exemple sur le rôle de la restriction calorique dans le processus de longévité. Egalement dans la création d’une banque de données de  tissus et organes destinés aux transplantations, la réanimation de personnes victimes d’accident ou encore le développement de méthodes de chimiothérapie moins toxiques.

lef.org-large.1371037725

Les différents sites

1) www.lifeextensioneurope.com : les produits et la boutique en ligne en anglais, les fiches produits et l’actualité 

2) www.lifeextensioneurope.fr : plateforme en français pour commander et devenir membres : si vous n’arrivez pas directement sur les pages en français, pointez la souris tout en haut sur « Europe » et choisissez « France ».

Les produits partent des Pays-Bas.

La version française est maintenant terminée et vous pouvez accéder à de nombreuses informations autrefois réservées aux anglophones.

3) lifeextensionfoundation.org : tout ce qui concerne la fondation : l’histoire, les découvertes issues de la recherche, etc :

4) Alcor.org : les cryo-technologies

Une chaine youtube

a récemment été créée (pour les anglophones) : http://www.youtube.com/user/LifeExtensionVideos?feature=watch

Un magazine de référence

Parmi les principaux points d’entrée du site, il faut aller consulter le volumineux magazine de la LEF, dont les archives en ligne remontent à 1995. Le magazine est mis en ligne tous les débuts de mois (une version papier est envoyée aux membres de LEF) : actualité scientifique et questions de société.2013_8_cover

Chaque numéro comporte en général un dossier de fond sur un produit ou un thème de recherche. Toujours très instructif, le magazine est, pour ceux qui lisent l’anglais, un outil indispensable.

Les fiches produits

L’accès par Produits est également intéressant, même si l’on n’a pas l’intention de les commander. En effet pour de nombreux produits, LEF fournit une description souvent très détaillée des propriétés, la liste des principaux articles du magazine qui ont traité du produit considéré, l’ensemble des protocoles thérapeutiques dans lesquels il peut être mis à contribution pour améliorer l’état de santé et une sélection d’articles scientifiques traitant du produit avec leur résumé (Abstracts).

Les protocoles de prévention et de traitement

La section Protocoles reprend en partie le gros volume de 945 pages de « Disease Prevention and Treatment » [Prévention et traitement des maladies] édité par LEF et qui en est à sa 3e édition (http://www.lef.org/Search/product-category.books-and-media/index.aspx).

img_DPT05_big

Sans vouloir ni pouvoir se substituer à l’avis éclairé du médecin, c’est un remarquable outil d’orientation sur l’utilisation des compléments alimentaires en fonction des différentes pathologies humaines.

Par ailleurs, la page de Recherche très bien faite permet de faire des recherches par mots clés, soit sur l’ensemble du site, soit sur les différentes sous-rubriques que nous venons de présenter.

Le point sur la situation économique 

Interview de Paul Gilner en octobre 2012, directeur général de la LEF par le journaliste Brian Bandell au Bizjournals en mai 2012 (Bizjournals south florida 2012/05/11/life-extension-capitalizes-on-growing health habits)

LE-store-front

Life Extension capitalise sur les nouvelles habitudes de santé

Quelques 53 employés viennent d’être embauchés au siège social depuis Octobre, amenant les effectifs à 245. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Life Extension fabrique près de 400 suppléments et vitamines et les commercialise à travers leur site et leur magazine, qui compte désormais plus de 175.000 membres, explique Paul Gilner, le directeur général de Life Extension. Les articles du magazine couvrent les produits, mais également des thèmes généraux sur le bien être et la « vie saine ».

« Les gens ont besoin de participer à construire leur bonne santé, et la meilleure façon de le faire est de s’informer », précise Gilner. « Notre client typique est de 40 ans et plus, quelqu’un d’éduqué, qui a un revenu décent dans le sens où il peut se permettre d’acheter des suppléments. Nos clients sont des personnes réellement intéressées à prendre en charge leur propre santé ».

La cotisation annuelle de 75 $ permet aux clients d’être abonnés à la revue, et de bénéficier de 25% de réduction sur les produits. Les frais d’adhésion et une partie de chaque vente permettent de financer la fondation, qui est une organisation sans but lucratif, qui mène elle-même des recherches mais également accorde des subventions aux universités et à d’autres organismes de recherche. La fondation a reçu jusqu’à présent plus de 100 millions de dollars de la part de la société.

Saul Kent et William Faloon ont co-fondé  la LEF en 1980. Ils en sont toujours  propriétaires.

Le chiffre d’affaire de l’entreprise a augmenté de 10% en 2011, et se situe entre 100 millions et 200 millions de dollars par année. 20% des produits génèrent environ 80% des ventes. Les meilleures ventes sont les huiles de poisson riches en oméga-3, la Coenzyme Q10 et la vitamine D.

Nous tenons à préciser que l’auto-supplémentation a ses limites. Marilyn Gordon, une nutritionniste et diététicienne à la Nova Southeastern University’s clinics dit qu’il est préférable de consulter un médecin avant de décider de prendre des vitamines ou des suppléments. «Le médecin est la personne habilitée à vous prescrire des analyses sanguines et à conseiller le cas échéant une supplémentation en éléments nutritifs », dit-elle. « Augmenter l’apport d’un nutriment n’est pas nécessairement et systématiquement une bonne chose. Si vous prenez certains nutriments en excès, cela peut perturber l’équilibre d’autres nutriments ».

Gordon recommande également d’être attentif à la qualité des vitamines et des suppléments et de privilégier ceux issus de laboratoires indépendants qui effectuent des tests fiables d’efficacité.

Paul Gilner affirme que la LEF épluche les données scientifiques reconnues pour s’assurer de la pertinence et de l’innocuité des nutriments utilisés.

De nouvelles offres d’emploi

En Octobre 2012, Life-Extension a emménagé dans des bureaux et entrepôts totalisant quelques 8000 m2. Elle dispose également d’un magasin de détail en centre ville à Fort Lauderdale, un centre d’appels à Las Vegas et un entrepôt à New York. Gilner s’attend à ce que cette croissance continue en 2012.

L’entreprise créée actuellement neuf nouveaux postes : pour le magazine ainsi que pour la recherche clinique et le développement, y compris des médecins.

Articles liés :

Rétrospectives du mouvement et des recherches Anti-âge

Au coeur de l’Anti-âge : protéger les mitochondries des radicaux libres

7 thoughts on “La fondation Life Extension et la science Anti-âge

  1. Fleur14

    Bravo pour cet article.
    Les médecines douces ou alternatives ne sont guère mises en avant.
    Merci de cette info.
    Bonne journée.
    Cordialement.

    Reply
    1. Christophe Etienne

      les médecines douces sont guère mises en avant ? ça commence quand même.. 🙂

      Reply
  2. HAAS Richard

    Bonjour,

    Je suis un ancien professionnel de la santé de près de 77 ans.

    Cet article est remarquable. Les produits LEF, que je connais depuis une dizaine d’années, le sont pas mois.

    Bravo, toutes mes félicitations et merci.

    Cordialement.

    Richard.

    Reply
  3. Resveratrol

    Article très intéressant. J’achète régulièrement du resveratrol sur le site de Life Extension. Leurs produits sont vraiment de qualité.

    Reply
    1. Christophe Etienne

      bonjour merci pour votre témoignage… oui je trouve que leurs produits sont pour la plupart d’entre eux assez incomparable avec ceux du marché…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *