Protocole pour l’arthrose et reconstruire le cartilage

On sait aujourd’hui qu’une des principales causes de l’arthrose et des douleurs articulaires est le manque de vascularisation des cartilages. Ce qui va généralement avec un « terrain acide » : la fameuse acidose des naturopathes. Il convient donc de favoriser la micro-circulation (http://www.docteur-beury.fr/spip.php?article7, ainsi que s’occuper de désacidifier, ou alcaliniser votre organisme durant de longs mois ou années.

Je propose ici une série d’approches, qui évoluera au fur et à mesure de mes investigations. Il y a beaucoup d’informations sur le sujet. L’essentiel est de comprendre comme ça fonctionne et d’expérimenter soi-même.

1) vérifier son niveau de Vitamine D : si vous êtes en dessous de 50 ng, il faut se supplémenter ! Je conseille Zyma D en pharmacie (généralement 5 gouttes par jour minimum) ou bien Bio-D-mulsion (dispo sur HerbaJovis.com) qui est le « top ». Associer la vitamine K2 permet de favoriser l’assimilation de la vitamine D. On la retrouve dans Bone Restore (voir plus bas).

 

92

2) prendre des bains très chauds, tous les 2 jours par exemple, en versant 2 bouchons de « bain capillar » ou bien 10 gouttes d’huile essentielle de pin maritime (pinus pinaster), qu’on peut acheter à un prix avantageux chez Holiste (le bol d’air Jaquier), qu’on mélangera à un peu de lait ou de lait végétal avant de verser dans le bain afin de la disperser dans l’eau.

Vous pouvez en profiter pour verser 1 sachet de sulfate de magnésium (ou de chlorite de magnésium si vous en trouvez) dans le bain (en pharmacie) puisque le magnésium, une sévère carence dans la population, est très bien absorbé par la peau. Personnellement je rajoute également une poignée de gros sel de mer. Cela rajoute à la détente et au nettoyage des « énergies viciées » accumulées durant la journée.

3) Prendre « Vitamine C dihydroquercetin » ou bien de la vitamine C tamponnée (buffered vitamine C) de la fondation Life Extensionhttp://www.lefeurope.com/fr/products/00927 (mieux que le Capillar !) ; 1 à 2 gélules par jour selon la corpulence et le niveau de stress de la vie quotidienne.

Pour remplacer la quercétine il est également possible de faire une cure de macérat de mélèze (la gémothérapue du labo La Royale), une excellente alternative.  

Stress : les surrénales, pourvoyeuse du cortisol, l’hormone du stress, sont particulièrement consommatrices de vitamine C. D’ailleurs ça va dans les deux sens, une carence en vitamine C, ce qui est très courant, contribue de façon significative à une mauvaise adaptation au stress. Ainsi avant de vous jeter sur les plantes adaptogènes, de plus en plus populaires, vérifiez que vous absorbez quotidiennement suffisamment de vitamine C. J’en profite pour préciser que la vitamine C est l’un des grands secrets de la constipation, en plus de déterminer si on est intolérant aux aliments contenant des salicylates ou des amines comme l’explique si bien Taty Lauwers).

Pour les surrénales épuisées par le stress, un des secrets est de consommer suffisamment de graisses saturées (ou  pas que insaturées) : c’est à dire du beurre cru, du ghee, de l’huile d’olive, de sésame, de l’huile de coco (secret de la santé de l’intestin et du cerveau), de la graisse de canard, d’oie ou même de porc ou de boeuf (et oui ! nos ancêtres n’étaient pas si fous).Les adeptes  du régime vegan y trouveront aussi  leur compte. 

 Pour en savoir plus sur la fondation Life Extension et comment commander chez eux : http://clesdesante.com/comment-commander-les-produits-de-la-fondation-life-extension/

Et oui il n’y a pas que SuperSmart en Europe, n’en déplaise à Jean Marc Dupuis (et sa célèbre newsletter) ! 

 

img_01618_big

4) ArthroMax : http://www.lefeurope.com/fr/products/01618 qui combine tout ce qui est nécessaire pour reconstruire le cartilage.

En cas d’ostéoporose avérée, rajouter Bone Restore with K2 afin de compléter ce qui est nécessaire à reconstruction du cartilage ainsi qu’à la préservation des os (dont la vitamine D3) : http://www.lefeurope.com/fr/products/01727.

Super Omega-3 (ou bien Real Krill enhanced with epa & dha du labo Doctor’s Best sur iherb.com) permet de compléter de façon optimale cette stratégie, notamment en raison de la qualité unique de ses ingrédients:  http://www.lefeurope.com/fr/products/01619. Les omega 3 (DHA et EPA) seront aussi bien utiles pour le bon fonctionnement de votre intestin, de votre cerveau et système cardio-vasculaire. Attention cela dépend de votre profil : certaines personnes auront au contraire besoin d’une supplémentation en omega 6 (Onagre et/ou Bourrache) + zinc + B6 + B3.

Si vous n’avez aucune idée si vous êtes ou non carencé en acides gras insaturés, je vous invite à faire un bilan bio-nutritionnel Iomet (http://www.herbajovis.com/profil-bionutritionnel-iomet-xml-485_486-1117.html) (l’idéal est quand même de faire le profilage selon Taty Lauwers, bien plus approfondi, avec une personne dûment formée, appelée auditeur ou auditrice).

 

En prenant ces suppléments vous avez les principaux pivots de la stratégie anti-âge du cartilage de la fondation. Il manque cependant le multivitamine (Life Extension Mix), éventuellement la Coenzyme Q10.

homemade-chicken-broth

5) Collagène : afin de favoriser la reconstruction du cartilage, il est également possible d’apprendre à faire soi-même du collagène : demandez moi la recette du bouillon de poule ou de poisson de la doctoresse Natasha Campbell-McBride, dont parle aussi l’excellente auteure belge Taty Lauwers, et qui sert aussi à réparer la paroi intestinale. Pour ceux qui n’ont pas le temps, ils pourront retrouver du collagène de poule en complément alimentaire : dans l’extrait UC-II contenu dans ArthroMAx.

Note 1 : le bouillon de poule à l’ancienne ainsi que la soupe de poisson (étant faite avec des poissons entiers) est riche en collagène.

Note 2 : le collagène est donc utile pour aider à reconstituer le cartilage (UC-II est l’un des nutriments les plus abouti en ce sens, en tout cas plus que la glucosamine) et également la paroi de l’intestin.

 

6) Hygiène de vie : un régime sans gluten et sans lactose est selon moi un pré-requis dans la plupart des cas d’arthrose ou d’arthrite. En effet, comment réussir à vaincre les douleurs articulaires, dont la principale cause est l’inflammation de bas grade (qui s’installe avant tout dans le système digestif) si on continu à consommer des aliments pro-inflammatoires ?  (d’où la mode actuelle du curcuma, mais ça ne suffit pas…).

Un ouvrage devrait passionner les hommes qui s’intéressent aux avancées de la nutrition : Le modèle Paléo, de Mark Sisson (disponible aux éditions Thierry Souccar), dont l’une des bases est la suppression des céréales. La suppression des céréales (sauf le riz, le quinoa et le sarrasin selon moi) apporte des bénéfices insoupçonnables ! (à commencer par la disparition, chez de nombreux hommes, des flatulences). En contrepartie on apporte suffisamment de bonnes graisses (insaturées et aussi saturées), de légumes verts  notamment.

Dans les dysbioses intestinales, et les cas d’arthrose, il faudra dans de nombreux cas on se méfie de l’excès de fruits.

Pratiquer régulièrement une activité physique douce (marche, vélo, gym, etc…) est un autre pré-requis dans la stratégie anti-arthrose.

Les ondes électromagnétiques pulsées (Viofor ou Luxomed) ou scalaires (cf Cytobiotech) peuvent apporter une aide précieuse.

Le Earthing, c’est-à-dire la connexion à la terre (Sano solutions) peut être une première approche intéressante (et plus abordable). Etre connecté à la terre durant mon sommeil m’a permis de mieux récupérer (j’ai besoin de 7 heures de sommeil contre 8 heures auparavant).

 

7) Silice de prêle : participe à la synthèse du collagène : 1/2 bouchon par jour le matin à jeun. Cf la maison de la prêle, à Verdun. Ou bien le silicium du labo Dexsil. Faire des cures régulières. Rappel : l’ortie est également riche en silice. Saupoudrez donc de la poudre d’ortie sur vos plats !

Il y a un autre produit formidable pour se reminéraliser : de la Nacre, ou perle d’huître 

 

689075_f260

8) En cas de fortes douleurs articulaires :

a) vérifier la flore intestinale en consultation (cf http://clesdesante.com/article-dr-bruno-donatini-traiter-les-dysbioses-intestinales-113923823-html/ ) : il sera peut être nécessaire d’assainir la flore pathogène (qui secrète des composés organiques volatils toxiques et très acidifiants, notamment le méthylacétate). Une cure de Biopara puis d’ADP (labo EnergeticaNatura) est un bon début. Remonter le système immunitaire avec des champignons médicinaux est aussi souvent nécessaire. 

Pour la douleur proprement dite, on peut rajouter, au choix :

–       Black cumin seed oil with Bio-curcumin:

http://www.lefeurope.com/fr/products/00407 (Huile de nigelle + curcumine concentrée)

–       Huile de Krill : Real Krill enhanced with epa & dha (labo Doctor’s Best disponible sur iherb.com)

b) il est aussi envisageable de trouver un praticien d’ionocinèse, la méthode mise au point par le Dr Janet : appliquer sur les zones douloureuses (électro-thérapie douce via support de silicium organique). Pour les parisiens, il existe une praticienne compétente.

c) on peut envisager des cures d’harpagophytum, de boswelia, de Griffe du chat (http://www.herbajovis.com/griffe-du-chat-xml-243_357-828.html), d’ortie feuilles, de bromélaïne, de gingembre, de MSM, etc…

Note : la plupart de ces nutriments font partie d’ArthroMax

Il existe aussi Kappa Rest qui est un complexe anti-inflammatoire efficace de chez Energetica Natura.

d) des séances de cryothérapie sont dorénavant possibles dans plusieurs villes françaises : http://www.cryomedica.fr/.

 

9) Rétablir l’équilibre acido-basique :

a) en plus d’assainir la flore intestinale, il est conseillé d’assainir le système digestif : avec la chlorophylle (poudre d’ortie, herbe d’orge ou de kamut, spiruline, chlorella, klamath, chlorophylline dans certains compléments alimentaires)

Sauna

b) Apprendre à gérer son stress (qui commence avant tout à savoir dire non), apprendre à se relaxer, se reposer suffisamment, respirer, tout en maintenant une activité physique suffisante

c) transpirer abondamment : faire donc de nombreuses séances de sauna, soit classique soit à infrarouges longs ; pour faire des économies il est éventuellement possible d’acheter une couverture à infrarouges longs  sur Herbajovis (qui est un produit que j’ai décidé d’importer de Chine afin de donner la possibilité aux gens de faire enfin du sauna à infrarouges à un prix abordable.La qualité est impeccable)

d) Alcaliniser le terrain avec :

– bicarbonate de potassium : 1/2 cuillère à café par  jour, en dehors des repas, ou

– Ergybase : 3 gélules par jour, en 1 ou 2 prises, en dehors des repas

– Alcabain (complexe de minéraux semi-précieux broyés, de la célèbre gamme Jentschura) : s’enduire de pâte alcabain au moins une fois par semaine. Et pour ceux qui en ont la possibilité, n’oubliez pas l’intérêt des bains de boue, de sable, d’algues.

d) vérifiez que vous ne souffrez pas d’hypochlorhydrie ; avec l’âge la production d’acide chlorhydrique diminue, mais également en cas de stress chronique et chez les personnes souffrant d’insuffisance hépatique.

100816_MudBath-blogSpan

 

10 thoughts on “Protocole pour l’arthrose et reconstruire le cartilage

  1. Michèle Bieth

    Je trouve vos informations pertinentes par rapport aux connaissances récentes apportées par les naturopathes et de plus en plus validées par le corps médical d’où l’idée d’un rapprochement ( enfin ! )
    Ceci étant dit, je voudrais savoir pourquoi en France on ne parle pas encore de MORINGA OLIFEIRA dont la composition est très proche de la klamath et qui est largement diffusée aux États Unis dans de nombreuses pathologies ( dont la fatigue chronique )
    Les States, toujours en avance…..!!!)
    Avez-vous des informations sur cette » feuille miraculeuse » qui semble tarder à arriver en France ?
    Merci d’avance.

    Reply
    1. Christophe Etienne

      oui quand je faisais les salons, une femme très sympa d’origine africaine (je ne me souviens d’où exactement) m’a parlé de Moringa et de toutes ses vertus… mais on ne peut pas tout faire tout simplement… après tout il existe des centaines de milliers de plantes médicinales sur terre, il faut bien faire des choix ! d’autre part ce n’est pas une feuille, c’est un fruit, particulièrement huileux d’ailleurs, d’où son nom « olifeira »… 🙂

      Reply
  2. manu

    Bonjour,
    Et pour les végétariens par quoi remplacer les produits animaux ?

    Merci de votre réponse.

    Reply
    1. Christophe Etienne

      pour les végétariens : les oeufs me conviennent très bien, certains fromages comme le Beaufort ou l’abondance peuvent aussi, selon moi, être consommés, mais la botte secrète c’est quand même le petit-lait déshydraté ! concrètement ça se nomme « isolate de whey protein » (par exemple celui de Energetica Natura): c’est bourrés d’acides aminés, sans lactose, sans caséine : le pied quoi ! 🙂
      de plus c’est un excellent anti-inflammatoire et antioxydant (précurseur du glutathion)…

      Reply
  3. julie lemonnier

    Bonjour et merci pour vos commentaires qui sont precieux,

    J aimerais connaitre la fameuse recette du bouillon de poule a l ancienne,

    Je vous remercie d avance

    Reply
    1. Christophe Etienne

      Bouillon d’os à l’ancienne
      On utilise n’importe quel os (ou arrêtes de poisson, peau, queue et tête compris) : on cherche à extraire le collagène (et les minéraux) des os pour réparer la paroi intestinale (le collagène sera extrait des os grâce à la chaleur et l’acidité).

      Recette perso : mettre 3 os à moelle (ou des ailes de poulet) dans de 2 litres d’eau avec le jus d’un citron.
      Faire mijoter de 3h30 à 4h à feu très doux ; on peut éventuellement rajouter des épices diverses (par exemple romarin, clou de girofle, graines de fenouil ou cumin), ou légumes (oignons, ail, etc..), mais on ne consommera que le bouillon. Passer. A consommer à n’importe quel moment ; idéal aussi pour le soir lors de la diète / jeûne hebdomadaire ; peut aussi servir de base à la préparation d’autres plats.
      Os à moelle bio : http://www.fermedubio.com/voir-article-detail.asp?p=os-moelle-2-pieces-658

      Reply
  4. RENAUD Thérèse

    Bravo,
    Cela redonne de l’espoir et c’est plein de bon sens…Bravo
    Je n’ai pas réussi à trouver (en Français)ARTHRO-MAX…ça me parait essentiel
    Par avance grand Merci
    Thérèse RENAUD

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *