Se régénérer par le repos : le sommeil partagé de Lionel Vernois

Les partages de Christophe 
 
Je tiens à partager une belle rencontre que j’ai faite mercredi soir lors de la soirée Medoucine : Lionel Vernois, hypnothérapeute de son état, est intervenu et nous a raconté son expérience.
Pour résumer, Lionel revient de loin puisqu’il a souffert durant plusieurs années d’une maladie auto-immune, qui est arrivé à un stade avancé (fatigue chronique très prononcée, obligé de marcher avec des béquilles, etc..).
 
Par le travail sur lui-même et l’apprentissage et la pratique du repos, des micro siestes, Lionel est arrivé peu à peu à émerger de cette pathologie chronique et au bout de quelques années, a  fini par retrouver le plein usage de son corps. Notamment via l’hypnose ericksonienne à laquelle il s’est formé, et finalement surtout l’auto-hypnose qu’il a particulièrement développé. Il a ainsi créé sa propre méthode qu’il a nommé le sommeil partagé (partagé dans les 24 heures d’une journée) dans laquelle on aborde le repos de son corps de façon innovante, et qui nous invite à repérer sa propre chronobiologie d’endormissement et de réveil, son propre cycle circadien.
 
Cela s’apprend en quelques séances. Plusieurs vidéos existent déjà présentant des témoignages. La plupart du temps on observe une diminution, parfois une forte diminution de la fatigue chronique, et certains témoignent  avoir gagné une journée entière de temps dans une semaine !  
 
Pour moi c’est un précieux complément de la cure « Epuisés chroniques » de Taty Lauwers (auteur belge qui revisite de nombreuses pratiques médicales naturelles qui font leurs preuves), dont je parle régulièrement au cabinet. Pour rappel , cette cure est issue de son livre Quand j’étais vieille, et Une cure antifatigue, qui vient d’ailleurs d’être complété fin 2016 par En Finir avec le Burn-out (qui est le « topo expert » destiné aux professionnels de santé).
 
Cela complète surtout toutes les techniques et méthodes  qui émergent un peu partout, qui apportent des aides aux millions de personnes qui souffrent de ce qu’on nomme dorénavant les maladies émergentes, dont le dénominateur commun est une atteinte du fonctionnement immunitaire, avec quasiment toujours une fatigue chronique.
Comme l’explique très bien le Dr Hervé Janecek, spécialiste de la « thérapie de la lumière » et des ondes scalaires, notre organisme doit impérativement avoir un solde quotidien « perte énergétique / ressourcement » positif : il faut que notre organisme se ressource suffisamment pour que la perte énergétique de la journée suivante soit compensée ; sinon nos cellules fatiguent, se détériorent même, et nos organes vieillissent plus vites.
 
Le sommeil est fait pour nous ressourcer, nous régénérer, et de nombreuses techniques de gestion du stress et d’harmonisation énergétiques peuvent nous aider à amplifier ce ressourcement. On parle par exemple beaucoup de la cohérence cardiaque, des champs magnétiques pulsés. des ondes scalaires, de la méditation de pleine conscience, la liste est en fait quasiment infinie.
 
Dans le cas des maladies auto-immunes, les polluants environnementaux, auxquels viennent se rajouter les toxines secrétées par notre microbiote détérioré (+ malabsorption du grêle), et toutes les autres aberrations modernes comme le stress chronique, amène des dysfonctionnements dans la fragile mécanique de nos mitochondries, ainsi qu’un manque de méthylation (vitamines B). La mécanique se grippe. L’énergie produite par nos mitochondries et qui permet à nos nombreux et complexes métabolismes cellulaires de se réaliser, s’amoindrit, s’estompe graduellement. Le stress oxydatif créé des dommages cellulaires parfois difficilement réparables. L’inflammation s’installe. 
La balance positive perte énergétique / ressourcement devient alors la clé de voûte de la réparation cellulaire. Se détoxiquer des polluants aussi. Revigorer nos lymphocytes également (immuno-modulation ou immuno-stimulation). Ce qui me paraît évident c’est qu’à partir du moment où le stress chronique diminue, les antioxydants auparavant monopolisés pour « colmater les brèches », comme le zinc, le sélénium, le glutathion, les acides aminés, seront à nouveau disponibles pour détoxifier / réparer les cellules endommagées.
    
Un ressourcement bien mené peut donc parfois faire de petits miracles. La preuve avec la technique du  « sommeil partagé » de Lionel Vernois. A force de favoriser le ressourcement face au stress oxydatif, celui-ci finit par céder, et peu à peu l’équilibre métabolique reprend ses droits. La plupart du temps, un travail sur les « mémoires familiales toxiques » accompagne cette démarche, et sera déterminant. Chaque personne devra trouver son propre cheminement. Parfois les antioxydants ou d’autres thérapeutiques naturelles suffisent. Il faut avant tout apprendre à s’écouter et suivre son intuition et le bon sens.
Pour en savoir plus sur la méthode du Sommeil partagé, il faudra se rendre sur son site d’accueil : http://www.cabinet-hypnose-butte-aux-cailles.fr/ mais le plus efficace est d’aller sur cette autre page, dans laquelle vous trouverez différentes videos de témoignage :
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *