Intolérances alimentaires : peut-on se désensibiliser ?

Comment imaginer être en bonne santé si une partie de notre corps est en conflit permanent avec une autre partie de notre corps ?

 

Comment imaginer installer un équilibre physiologique durable si notre système immunitaire se déclenche, même en sourdine, à chaque fois qu’on s’alimente ? Notre corps nous signale qu’il ne tolère pas tel ou tel ingrédient, telle ou telle molécule (entrainant une production anormale d’immunoglobulines IgG et de l’inflammation), et pourquoi pas même, ne tolère pas ou plus tel ou tel comportement ? Et oui les résultats de la “médecine énergétique”, ou “informationnelle”, étonnera toujours les personnes qui n’ont pas encore été traitées de cette manière, mais en fait, c’est d’une logique implacable… (cf l’EMDR de David Sevan-Shreiber).

D’abord quelle étude, réalisée à grande échelle et sur une longue période, pourrait montrer que notre corps s’adapte facilement à toutes ces nouvelles molécules qui sont créés et produites chaque jour par les industries chimiques ?  Ces industries dominent depuis longtemps les secteurs de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, de la médecine pour ne citer qu’eux, et nous n’en sommes que très partiellement conscients… Oui notre corps peut s’adapter à de nouvelles molécules, mais des molécules vivantes, pas chimiques ! Les molécules chimiques, nous les tolèrons plus ou moins bien, les supportons tant qu’il n’y en a pas trop… tant qu’elles ne sont pas trop introduites de “force” dans le corps comme lors de la vaccination…  Et oui l’homme aime jouer à l’apprenti sorcier ! Visiblement il a besoin de se retrouver au pied du mur pour faire des prises de conscience.. C’est peut-être sa part  animale, ou plutôt d’inconscience et de non éveil à sa propre écologie, à de la bienveillance envers lui-même..

En fait chacun d’entre nous est unique. Nous ne fonctionnons et ne réagissons pas tous de la même manière… et surtout nous n”éliminons pas tous de la même manière.
D’où le problème de la reconnaissance de la nocivité des thérapies chimiques, qui intoxiquent plus ou moins vite, chacun en fonction de son propre mode d’élimination !

Comme le rappelle Jean-Charles Bettan, psychothérapeute à Cannes et spécialiste de biothérapies (http://priorite-sante.com/metahomeopathie/index.html), “certains éliminent facilement, d’autres moins facilement, d’autres “s’encrassent”. Et plus l’organisme s’encrasse, moins il fonctionne bien, et plus la maladie risque d’apparaître et de s’installer. Cette inégalité devant l’élimination peut être tempérée par une meilleure hygiène de vie, par une alimentation plus saine, par l’utilisation de remèdes de drainage ou de remèdes chargés de stimuler les émonctoires déficients.”

“Mais voilà ! Cette inégalité n’est pas la seule à diviser les individus. Ce qui nous rend aussi tous différents face à la maladie, c’est notre adaptabilité. Celle-ci diffère d’un être à l’autre et dépend de multiples critères. Songez à des exemples simples : le froid, la chaleur, les variations de température, la quantité d’alcool ingérée, le nombre de stress vécus dans un temps donné, l’exposition à un produit donné ou à un risque donné… Nous ne réagissons pas tous de la même façon à ces agressions. Nous ne sommes pas tous marqués de la même façon !!!”

Nous rencontrons de plus en plus de cas d’intolérances alimentaires et d’allergies. S’agit-il des conséquences d’une overdose de molécules inadaptées au corps humain ?? On vaccine de plus en plus, on mange des blés et du lait qui ont été modifiés considérablement, on est de plus en plus exposés aux ondes électromagnétiques, et les gens, sont de plus en plus malades, et de plus en plus jeunes…  Cela vous étonne ? Moi non.
Le professeur Belpomme et bien d’autres spécialistes exposent de façon magistrale l’influence des pollutions environnementales. Tout cumulé, notre pauvre corps disjoncte. Et devant la complexcité de notre fonctionnement, seul un thérapeute doté de techniques énergétiques est capable de remettre de l’ordre.

La méthode NAET a permis de faire un grand pas. Le Dr Devi Nambudripad, médecin indienne immigrée en Californie, a réussi à mettre au point un protocole de “dépistage” énergétique destiné à désensibiliser les ingrédients que notre corps “détecte” comme allergènes. Grâce à la force de son caractère et la perspicacité de ses observations, elle a réussi à allier plusieurs méthodes de médecine naturelle et allopatique, et de nombreux cas de guérison ont été répertoriés. C’est comme dans toute discipline il faut de la rigueur, de la persévérance et tomber sur un bon thérapeute pour arriver à des résultats.
En médecine énergétique, la compétence, ou pertinence du praticien est plus que partout ailleurs primordiale. Il faut par dessus le marché une bonne intéraction praticien / patient !

Enfin je souhaite vous présenter   Jean-Marc Vergnolle, qui lui aussi, a allié plusieurs thérapeutiques afin de créer sa méthode : la réinformation cellulaire JMV. Son efficacité m’a impressionné, expérimenté par moi-même et plusieurs de mes amies, qui ont réussi à se débarrasser en 2 séances de problèmes récurents de plus de 15 ans !
Je vous propose donc de vous en dire davantage sur lui et son approche…

Jean Marc Vergnolle est : Acupuncteur, Ostéopathe, formé à la kinésiologie, l’hypnose Ericksonienne, l’aromathérapie,  la géobiologie et bien d’autres techniques. Ancien animateur conférencier d’écoute ton corps  Lise Bourbeau. Il consulte sur Montpellier et Paris.

Conférence du 10/12/2009 à Paris :

Lors de cette conférence (à l’Univers d’Esther) j’ai compris que JM Vergnolle a touché un aspect essentiel de la santé : l’équilibre métabolique, car tant qu’on ne fixe pas bien tel ou tel principe actif, minéral, oligo-élément ou vitamine, le corps a beau faire ce qu’il veut, il ne pourra jamais atteindre l’homéostasie (l’équilibre métabolique) même avec tous les compléments alimentaires du monde…
et Jean Marc a des résultats parfois stupéfiants, il en a cité pas mal, tout en citant aussi ses échecs, en toute transparence. Concernant ces échecs, je pense que parfois les personnes ne sont pas prêtes à lâcher un stress engrammé par leur corps comme vital pour leur “survie”, et la reprogrammation ne fonctionne pas bien, ne “tient” pas bien  ; de plus c’est comme pour toute thérapie, il faut un minimum d’interaction entre le thérapeute et le patient pour que l’alchimie s’opère…

Après avoir enseigné le “tout psy” puisqu’il était formateur de Lise Bourbeau, il s’est aperçu que ça ne suffisait pas, loin de là, pour être “bien dans son corps”…

Je pense que ce genre d’approche énergétique (au côté de NAET ou de  l’auriculomédecine) fait partie intégrante de la médecine du future.

Presque toutes les personnes présentes à la conférence se sont inscrites pour la formation !
La première sur Paris aura lieu le 27/28 février 2010.
Pour résumer :  

 

La réinformation cellulaire JMV est une technique énergétique d’aide à l’autoguérison du corps et de l’esprit.

La méthode de réinformation cellulaire JMV est une méthode naturelle, basée sur les principes de la médecine traditionnelle Chinoise. Elle vise à rechercher et à traiter la cause d’un problème physique, émotionnel ou mental, afin de rétablir la libre circulation de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement des organes pour aider le corps et l’esprit à s’auto-guérir. Cette technique est complémentaire de la médecine occidentale.

 

L ‘énergie(qui véhicule une multitude d’informations) doit circuler librement dans le corps pour transporter les informations du cerveau aux organes et des organes au cerveau, ces informations permettent  à celui-ci d’ajuster les “réglages”, à chaque instant, pour nous maintenir en bonne santé physique et mentale.

 

La réinformation cellulaire agit à deux niveaux  :

 

La déprogrammation cellulaire permet de traiter la cause et le stress à l’origine de nombreuses maladies. Elle va libérer les émotions refoulées et débloquer les informations négatives (émotions refoulées, parasitages dus  au stress, aux intolérances alimentaires…).

 

La reprogrammation cellulaire  donne une information positive aux cellules pour que le cerveau trouve une solution favorisant la guérison. Elle permet de modifier les information  par rapport à un objectif de santé et de bien-être, ainsi que de “rebrancher” les méridiens d’acupuncture et de dynamiser les organes correspondants.

 

Champs d’action de cette méthode : dépression, allergies, Boulimie, Anorexie, Insomnie, Fatigue, Constipation, Migraine, Mal de dos, Fibromyalgie, Intolérances alimentaires ….

 

Il s’agit d’une approche multi-dimentionnelle de l’Homme, car les maux dont nous souffrons prennent racine sur plusieurs plans à la fois : psychosomatique, physiologique, héréditaire, alimentaire, chocs émotionnels…
Il faut savoir que notre notre cerveau est en relation avec ces mémoires qui ont enregistré tous les chocs affectifs conscients et inconscients que nous avons vécu depuis notre création. Elles peuvent perturber notre corps physique, émotionnel et mental. Nous allons pouvoir mettre en évidence toutes les perturbations, qu’elles soient liées au vécu émotionnel de l’enfance, héréditaires, alimentaires, environnementales ou autres… et libérer les mémoires responsables de nos troubles pour retrouver le chemin du bien-être.

 

Les traitements énergétiques de réinformation cellulaire visent à rétablir l’équilibre énergétique, à libérer le corps de ses blocages et redonner à l’organisme son plein potentiel. En aucun cas, il ne se substitue à un traitement médical qui ne peut-être modifié que par votre médecin.

 

Pour en savoir plus : http://www.autoguerison.com/

 

Pour connaître les meilleurs protocoles de traitement des intolérances alimentaires, veuillez en faire la demande par écrit : cetienne8@yahoo.fr

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.