Le marketing de réseau et Synerstem, Lifewave et Bemer

Avertissement : cet article expose mes interrogations sur les MLM. Ce n’est pas un article pour les promouvoir.
 
 
Les MLM (Multilevel marketing) se développent. MLM c’est ce qu’on appelle en France le marketing de réseau (MDR). C’est un système de distribution de particulier à particulier : on quitte le mode classique de « la grande distribution » ; ça marche car beaucoup de personnes apprécient énormément de se faire conseiller. Disons, tout dépend de « l’aura » du conseilleur. Le MLM permet donc de consommer autrement, et (normalement) des produits de qualité, parfois de haute qualité.
 
Cela permet aussi de « rentrer » dans un réseau, de devenir soi-même distributeur et donc de créer un revenu. Cela permet donc de créer des emplois, de s’autonomiser enfin quand on ne supporte plus le système salarial. Et dieu sait si on est beaucoup dans cette situation !
 
Le moteur relationnel. Un MLM fonctionne bien si la personne qui propose le produit est profondément convaincue, si elle a expérimente elle-même ses bienfaits : la grande majorité des MLM sont donc des produits de bien-être. Cela fonctionne aussi si elle un sens profond du relationnel et de la pédagogie. Tout est basé sur cette motivation personnelle, qui est  « contagieuse ». C’est cette motivation qui est la « force de marketing » et non plus les campagnes publicitaires. C’est la raison pour laquelle on parle beaucoup dans ces milieux de « développement personnel » puisque la motivation personnelle est la clé.
 
En fait quand on a un bon produit et un peu d’audace, n’importe qui peut créer son marketing de réseau. De nombreuses personnes considèrent ce système comme une réponse à la crise actuelle.
 
Une recherche d’autonomie. Il est certain que l’avenir est à l’autonomie ; vis à vis de l’information, des revenus, du statut fiscal, de sa santé, etc…
En matière d’autonomie des revenus il existe d’ailleurs une autre tendance qui n’est pas prête de s’arrêter : le blogging. On peut aujourd’hui créer des revenus grâce à son blog. Il existe même de véritables « stars » de ce domaine, des jeunes pour la plupart, qui vous apprennent comment générer des revenus avec votre blog.. donc, finalement, avec votre passion ! avec bien sûr du travail, beacoup de travail, car écrire avec pertinence, intéresser autrui ça ne se fait pas tout seul. Attention cependant aux « demi arnaques » comme « blogueur pro » et « bloguer gagner » : on retrouve le même discours que certains MLM où on ne parle que de fric ! Je dis « demi » car les cours (1000 € minimum) expliquent effectivement comment créer un blog à partir de zéro. Pour ma part j’ai commencé à écrire dès le début des blogs, et en fait Google favorise les premiers à parler d’un sujet.
 
Les critiques et les failles des réseaux MLM. Il existe cependant de pesantes et durables critiques des MLM. Tout d’abord leurs membres ont souvent tendance à exagérer les bienfaits de leur produit. Et ceci, poussé par les beaux outils marketing déployés par les société mères.
D’ou son image parfois un peu sulfureuse…
Ensuite les prix sont souvent assez soutenus : normal il faut rémunérer les revendeurs.
Une autre critique est le système de rémunération lui-même : le système plus ou moins pyramidal rémunère beaucoup certaines personnes (les « parrains ») sur le travail de leurs filleuls. En fait à partir d’un certain niveau de rémunération, ça devient l’unique activité du parrain, il peut se consacrer à l’animation de son réseau, former les filleuls, répondre aux multiples questions, organiser les présentations, etc.. C’est la contrepartie du prix payé : vous avez quelqu’un qui vous bichonne…
 
Ce système de distribution est aujourd’hui légalement encadré en France : le système pyramidal est interdit, il doit être limité.
 
Ce que j’ai remarqué pour la majorité des réseaux. Ils proposent presque tous un produit plus ou moins « miraculeux » (ou quasi-introuvable ailleurs), ont un bon support de communication, de belles videos de présentation bien ou bien un leader charismatique, et surtout ils font souvent miroiter des rémunérations extravagantes et semblent vous mettant des copies de gros chèques de rémunération sous le nez. Ainsi le système est basé sur l’anticipation du succès du produit : si c’est un produit qui a un gros potentiel, un bon « réseauteur » s’évertue à être dans les premiers pour être le plus haut dans la pyramide de rémunération.
Ainsi c’est un « engrenage », un buzz qui se créé artificiellement puisqu’on ne sait jamais réellement quel est le sort du produit dans l’avenir : ainsi attention au phénomène de « saturation du marché » : c’est à dire que ce sont essentiellement les « réseauteurs » qui vont consommer le produit, créer un « mini buzz » et ça peut retomber très vite si la « mayonnaise prend pas » !
Voir à ce sujet le site américian http://www.vandruff.com/mlm.html). Donc la qualité réelle (et non le discours) du produit est primordiale.
 
Pour ne prendre que cet exemple, Organo gold s’auto-alimente de phrases telles que « le café est la boisson la plus consommée au monde après le pétrole ». Ce qui est vrai. Et il est certain que les réseauteurs Organo gold canadiens (d’où est parti le produit) gagnent très bien leur vie… mais pour combien de temps ? qui est réellement prêt à consommer du café au champignon ? seulement les réseauteurs et quelques curieux ? quand la « réserve » de curieux sera épuisée et qu’on trouvera aussi d’autres cafés associés au ganoderma sur le marché, le réseau peut vite s’éssouffler !
Ah ce qui est certain c’est que le ganoderma, ce champignon excellent pour la santé, aura gagné en notoriété !
 
Les réseaux sont souvent fréquentés par des personnes qui cherchent avant tout une rémunération importante (quand on a beaucoup de filleuls on peut théoriquement très bien gagner sa vie) ou facile (on gagne un % sur les ventes des filleuls). La motivation principale est donc la rémunération et non le bien-être d’autrui. Ce n’est pas vraiment ma conception des choses. Car il me semble qu’on est loin de trouver ce pour quoi on est fait, qui est pour moi la condition pour être profondément heureux dans son activité professionnelle.
 
Il n’y a aucun mal à rechercher une rémunération, mais je considère que la rémunération est la conséquence de l’énergie d’abondance qui se met en place dès qu’on a trouvé ce pour quoi on est fait et qu’on le fait avec conscience professionnelle.
 
Ceci étant dit, si on réfléchit bien, le marketing de réseau est un modèle économique comme un autre… et il n’existe pas de modèle parfait !
 
Pour moi tout dépend du réseau et de ces profondes motivations. Tout dépend du produit… Donc je continue à me méfier des MLM et de leur discours. La plupart du temps il n’y a aucun laboratoire indépendant qui garantit les indications ou allégations du produit.
 
J’ai fait durant plusieurs années une exception : SynerStem, boosteur de cellules souches de la société SynerJ-health.
 
Jacques Prunier, le créateur de se produit, me semblait avoir une motivation sincère. Je disais à l’époque : « bien-sûr il n’est certainement pas un saint. Il est même certainement assez opportuniste, comme les autres. Mais je trouve une belle énergie parmi la plupart des personnes qui l’entourent. » 
 
Oui c’est vrai mais concernant M. Prunier mon opinion a changé depuis quelques temps.
 
Pour moi stimuler ses cellules souches (CS), c’est d’abord veiller à son hygiène de vie.
 
Favoriser naturellement et gratuitement les cellules souches. Voici quelques pistes à combiner afin de potentialiser de façon sérieuses la stimulation des CS :
 
– hygiène de vie : pas ou peu d’intoxicants, sommeil suffisant, activité physique ou sportive régulière (non intensive)
– alimentation riche en antioxydants : regardez la composition du synerstem et vous pouvez déjà introduire dans votre alimentation certains de ses composants – certains mycelium de champignons aussi
– algue klamath : dès 3 g on considère qu’il y a déjà un début de d’augmentation des CS
– ondes magnétiques pulsées : permettrait une stimulation des CS (ainsi que la microcirculation) ; des études ont été publiées dans ce domaine. Mais c’est un peu la foire pour avoir des infos fiables et des témoignages positifs sur le long terme.
 
Egalement vous aurez de meilleurs résultats avec l’algue klamath si vous assainissez d’abord la flore intestinale, afin d’optimiser la capacité d’absorption des principes actifs et également si vous favorisez la microcirculation pour optimiser leur distribution dans l’organisme. 
Et se faire confiance à soi car la guérison c’est avant tout réactiver sa propre capacité d’autoguérison.
 
Les autres réseaux. Il existe de plus en plus de réseaux. Les entreprises considèrent que c’est tout simplement une autre façon de distribuer dans laquelle l’effort de communication est partagé et non plus concentré dans des agences de pub, des salons ou autre mode « événementiel ».
 
Côté ondes électromagnétiques pulsée il y a le Bemer mais c’est encore un réseau… surtout il faut savoir que les champs émis par le système Bemer sont puissants, certains disent trop puissants en fait.. les ondes électromagnétiques agissent principalement sur la microcirculation alors que les champs magnétiques, plus faibles, agissent plutôt sur la régulation de la fréquence cellulaire, comme le magnoméga (réservé aux professionnels) ou le Viofor (le plus abordable).
Ne vous précipitez donc pas pour investir dans un Bemer, vous pourriez le regretter, ne serait-ce que parce que pour amortir votre investissement vous allez vous mettre en tête d’en vendre vous-même (vous y serez poussé de toute manière par votre vendeur) même si vous n’en avez pas la moindre envie.
D’autre part j’ai régulièrement en ligne des personnes qui sont déçus de leur achat Bemer et n’ont pas du tout les effets promis !
 
Je cherche actuellement un système qui ne soit pas en réseau… pour l’instant je ne tombe que sur du matériel destiné aux professionnels, comme le Magnomega et encore plus cher. Mais il me semble qu’il y a bien moins cher, comme Luxomed.. Le Viofor semble bien aussi dès que j’ai fini mes investigations je vous tiens au courant.
Précisons pour l’instant que le Bemer n’agit principalement que sur la microcirculation sanguine.
 
D’autre part, rien n’égalera jamais la simple (et puissante) mise à terre. En effet l’Homo modernus s’est décidément très éloigné de la nature. D’abord nous l’avons empoisonnée… nous baignons littéralement dans un bain de pollutions, et personnes quasiment n’y échappe. Mais on oublie aussi qu’on s’est coupé de la terre, notamment si on habite en appartement. Mais avant tout nous avons entouré les pièces dans lesquelles nous vivons de fils électriques : nous baignons dans l’électostatique, ou « électrosmog ». Aujourd’hui des antidotes ont été créés : les produits « Earthing-connection à la terre » : Navoti et ES Pravent. Mon expérience est que je dors moins longtemps et mieux.
Le Dr Jacques Janet, à Bordeaux, a travaillé sur le même sujet depuis fort longtemps, et propose un appareil, l’Isonat, qui non seulement décharge vers la prise de terre mais en plus régule la fréquence électrique cellulaire. J’en parlerai quand je traiterais de cette merveilleuse méthode qu’est l’ionocinèse (cf Bionat.com).
 
Citons en passant les patchs Lifewave (un autre réseau), qui ont le mérite de proposer une approche qui ne passe pas par le tube digestif. On informe directement le système énergétique de notre corps (méridiens) de la fréquence thérapeutique dont a besoin. Certains s’en servent pour réduire voir stopper les douleurs. Je pense que ça peut être utile quand on traverse une période difficile (fatigue, sommeil, douleurs,  etc..) ou qu’on a pas trop envie de changer son hygiène de vie… L’efficacité est confirmée par des sportifs de haut niveau, et il y aussi pas mal de témoignages sur le net. En revanche pour un nombre non négligeable de personnes ça ne marche pas (comme pour tout !).
J’ai rencontré récemment Usana, qui distribue des compléments alimentaires qui semblent particulièrement intéressants et de qualité.. A creuser donc.
 
J’ai remarqué que de nombreux distributeurs MLM utilisent les techniques de ventes proposés dans ces réseaux comme moyen de développement personnel (et aussi pour « guérir » de longues années de mal être vis à vis de l’argent, issue de la culture catholique et particularité française quelque peu « socialisante » si je puis dire). Au bout d’un moment beaucoup font autre chose ou bien créent leur propre concept.
 

4 thoughts on “Le marketing de réseau et Synerstem, Lifewave et Bemer

  1. grange

    je viens de lire vos articles ,interressants sur le klamat ,et qui me semblent désintéressés,vous parlez des ondes magnétiques pulsées, j’ai acquit un appareil chez Auris,pas cher! qu’en pensez vous?,je n’ai pas pu encore me faire d’opinion , quant à son action sur mon arthrose(84 ans)ce n’est pas toujours facile de fixer les électrodes sur les épaules!!!!je me méfie des trucs pas chers , mais sait on jamais!merci de m’éclairer
    je lis avec plaisir tous vos articles

    Reply
    1. Christophe Etienne

      Bonjour je ne connais pas cet appareil et il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas, j’ai une bonne opinion des champs magnétiques pulsés qui est la thérapie cousine des champs électromagnétiques pulsés comme le très onéreux Bemer.. on compte sur vous pour nous dire les résultats… cdt CE

      Reply
    1. Dominique BARAS

      je tenais à préciser un point essentiel concernant votre remarque « anarque MLM » avec une précision importante.

      Effectivement une société SAGA http://www.societe.com/societe/saga-isolation-344689955.html région du Rhône qui avait eu les droits d’utiliser le nom Cartis en tant distributeur exclusif du système à l’époque.

      Cette société n’avait aucun lien direct avec CARTIS, une erreur de la part de ĺ’inventeur Hervé GALLION en lui laissant cette faveur.

      CARTIS INDUSTRY commercialise depuis 18 ans dans le monde auprès du tertiaire industriel et, LA décision pour CARTIS de faire elle même sa commercialisation avec le choix du MARKETING RELATIONNEL en juillet 2011 avec CDF « CARTIS DIFFUSION FRANCE » donc aucun lien avec ce qui a pu se passer avant cette date du 1er juillet 2011.

      Il est toujours bon de s’informer, le contrôle n’empêche pas l’information.

      Pour info Dominique BARAS

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *